La prophétie des pierres – Flavia Bujor

Présentation de l’éditeur(source amazon.fr)
Trois jeunes filles, Jade, Ambre et Opale, issues de milieux différents, découvrent le jour de leur quatorzième anniversaire qu’elles ont été adoptées. L’écho d’une ancienne prophétie les oblige à quitter leur famille pour accomplir leur mission dans un lointain Royaume. Chacune se voit alors remettre, pour seule arme, une pierre magique correspondant à son prénom. Bien que tout les oppose, elles devront apprendre à se faire mutuellement confiance pour échapper aux dangers qui les guettent. Elles entament un long voyage jusqu’à Oonagh, l’oracle mystérieux qui deviendra leur guide. Leur quête les conduira à livrer bataille aux forces du mal.
De nos jours, dans un hôpital parisien, une jeune fille de quatorze ans lutte contre la mort. Joa ne parle plus, ne se bat plus, mais elle rêve, et ses songes l’emportent dans un monde féerique où trois héroïnes mènent un combat épique. Au bout de leurs aventures réside un secret qui pourrait lui redonner une raison de vivre.
Œuvre d’imagination et roman initiatique, La Prophétie des pierres, qui comblera les lecteurs avides d’évasion, révèle le talent d’un tout jeune auteur.

Flavia Bujor a 13 ans. Elle est élève en quatrième au lycée Hélène-Boucher, près de la place de la Nation, à Paris. La lecture et l’écriture sont, avec le piano, ses passions. Elle a déjà écrit des poèmes, des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre. Ses deux livres cultes sont « Le Seigneur des Anneaux », de J. R. R. Tolkien, et « L’Histoire sans fin », de Michael Ende, dont on retrouve l’influence dans son écriture. « La Prophétie des pierres » est son premier roman.

Mon avis : La Prophétie des pierres a été une lecture je dirais sympathique. Un roman plutôt bien écris mais on ressent assez la jeunesse et la naïveté de l’auteur à travers cette histoire, surtout avec la fin du livre avec Joa, un peu trop miraleuse à mon goût. Ceci dis j’ai passé un bon moment de lecture, l’histoire est assez prenante bien que les personnages ne soient pas spécialement attachants, les descriptions souvent enfantines. Il y a des points positifs et quelques points négatifs dans ce roman mais je le conseille tout de même il vaut quand même la peine d’être lu !
Quant au Seigneur des Anneaux de Tolkien (que j’ai lu 3 ou 4 fois) je ne vois pas du tout le rapport, je ne trouve pas ce roman inspiré du chef d’oeuvre de Tolkien, celui qui a écrit ça n’a pas dû lire la trilogie !

Ma note 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s