La compassion de l’ange – Bénédicte Repain

la-compassion-de-l-ange-de-benedicte-repain

éditions SALVATOR

171 pages

http://www.editions-salvator.com/

 

Quatrième de couverture

En pleine dépression, Louis, prêtre depuis seize ans, s interroge sur sa vocation. Se sentant abandonné de Dieu, il s apprête à tout arrêter. Mais, parfois, la solitude est plus habitée qu on ne le croit…

Bénédicte Repain, mariée et mère de famille nombreuse, a collaboré à plusieurs publications à succès, dont La Porte des Anges, et écrit plusieurs pièces de théâtre. Elle a longtemps vécu en Lorraine avant de s installer dans la région lyonnaise. Elle est membre de la Fraternité des Missionnaires de l Amour de Jésus.

 

Mon avis :

Ce livre est un grand coup de cœur. Pourtant au départ je n’avais pas envie de le lire. Vu le résumé, n’étant pas croyante j’avais refusé de le lire de peur de ne pas être objective lors de mon billet, voilà pourquoi j’avais donné une réponse négative aux éditions Salvator.

Malgré cela mon profil convenait, j’ai donc finalement accepté de le lire…et quel bien m’en a pris ! J’ai adoré cette lecture, un vrai coup de cœur !!! comme quoi le hasard si je puis dire fait bien les choses. Et quel plaisir d’être agréablement surpris lorsqu’on ne s’y attend pas.

En premier lieu j’ai apprécié l’écriture de l’auteur, simple et vive. Ensuite j’ai eu un coup de cœur pour l’histoire, pour les personnages Louis et Eléousa.

Ce livre est d’un optimisme communicatif, peut-être plus de l’espoir que de l’optimisme, dans tous les cas il m’a profondément touché.

Louis est je dirais « normal », un homme avec ses peurs, ses doutes, ses moments de dépression et je crois que nous aimerions tous avoir un Eléousa pour veiller sur nous.

J’ai beaucoup aimé, comme le dis si justement l’auteur, le petit côté pensine du professeur Dumbledore : Tout se passe comme s’il avait plongé la tête la première dans la pensine du professeur Dumbledore, cette vasque dans laquelle il enfermait tous les souvenirs importants pour pouvoir les revivre ou les faire revivre.

Ce livre m’a beaucoup ému, touché et fais sourir aussi.

 

Donc un livre a lire sans hésitation.

 

Je remercie énormément les éditions Salvator et je me réjouis de pouvoir rencontrer l’auteur le samedi 10 novembre à la foire du livre de Brive

 

 

Site des éditions Salvator http://www.editions-salvator.com/