La Geste d’Alban tome 2 – Jean-Luc Marcastel

Alban Cover tome 2

Editions du Matagot

358 pages

Merci aux éditions du Matagot pour ce partenariat et pour leur confiance 49303_1832708542_4722_n

Quatrième de couverture

Au cœur des Terres d’Oc blessées par le cataclysme, il est un roc solitaire battu par les vents qui s’écartèlent ici plus souvent qu’ailleurs au bord de gorges insondables. Les Malebestes hantent encore de leurs ombres difformes cette région ensauvagée et traquent le voyageurs qui a l’inconscience d’y égarer ses pas… Pourtant, en ce lieu oublié de Dieu s’élèvent contre les ténèbres et leurs émissaires les remparts austères de Montsalvy et de son abbaye… C’est là, à l’ombre de ses murs qu’Alban, en route pour rejoindre son mentor, Enguerrand de Trencavel, fait halte avec ses compagnons. Mais Montsalvy, le mont Sauveur, mérite-t-il encore son nom ? Depuis la fin des Maljours, l’abbaye n’abrite plus les pèlerins, mais retient, derrière ses murs, les enfants brècheux dont on veut se débarrasser… on dit qu’on les y éduque… qu’on s’occupe d’eux… Mais depuis quelques années, des cris atroces troublent les nuits des habitants de la petite cité de pierre grise, et en matière de brècheux, les seuls qu’on voit encore sont les terribles limiers aveugles de l’abbaye. On ne lâche qu’à la nuit faite dans les rues rendues à l’obscurité et à la peur. Que cherchent-t-ils , Qui traquent-ils ? Malheur, alors, à celui qui traine dehors… Le ver est dans le fruit… Une ombre s’étend sur Montsalvy… Une ombre encore sans visage, un ennemi sans nom… L’avant-garde du mal… Alban saura-t-il lever le voile à temps pour sauver ses compagnons et la belle Lamia ? Et Lamia elle-même, quel lourd secret cache-t-elle sous le masque de sa beauté venimeuse ? Masque pour masque, ombre pour ombre… Qui est qui et qui est quoi ? Il est temps de commencer une nouvelle veillée pour convoquer, dans les flammes de l’âtre, le souvenir du Lion Banc d’Occitània…

Mon avis

Tout d’abord je remercie les éditions du Matagot pour cette lecture. J’ai passé un agréable moment avec le tome 2 de La Geste d’Alban. Ce n’est pas un coup de cœur car deux choses m’ont gênées durant ma lecture.

En premier lieu le fait que l’on apprend pas grand chose dans ce second tome, j’aurais voulu en savoir plus sur certains points et c’est assez frustrant. D’autant plus frustrant (et cela est mon deuxième fait qui m’a gêné) que l’auteur prend le parti pris de raconter l’histoire d’Alban via un conteur et ce conteur prend la parole pour nous dire qu’il faut attendre plus tard pour prendre connaissance de tel ou tel fait !

Déjà le fait qu’au début de chaque tome, tout comme dans Louis Le Galoup, c’est le conteur qui dit aux auditeurs sensés être au coin du feu, c’est à dire nous le lecteur qu’il va nous raconter l’histoire d’Alban et cela je n’aime pas du tout, il faut vraiment que je fasse un effort pour faire abstraction du conteur pour pouvoir s’immerger dans le livre et ne pas avoir l’impression que l’on me raconte une histoire pas vrai !

Bon je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais vous aurez compris que personnellement cela me gêne profondément.

Ce livre n’apporte pas beaucoup de réponses mais surtout beaucoup d’interrogation, je ne sais pas si dans le tome 3 j’aurais des réponses , si j’en apprendrai plus.

Par contre j’ai beaucoup apprécié les nouveaux protagonistes, à part ceux qui sont haïssables à faire peur !

Mais il m’a manqué quelque chose dans ce tome 2 pour qu’il soit passionnant.

New Pal 2014 (ban)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s