L’ange sanglant – Claude Merle

sans-titre

Editions MA éditions

239 pages

Merci aux éditions MA_editionset à Mr Gilles Paris

Quatrième de couverture

Hollande, XVIe siècle. Dans la petite ville d’Hertogenbosch, une jeune fille est découverte morte, assassinée de la pire manière. Le bailli chargé de l’enquête ne tarde pas à découvrir qu’il s’agit de Katje, la servante de Jacob Dagmar, chirurgien et alchimiste. D’autres meurtres sont commis par celui que l’on surnomme désormais l’Ange sanglant. Ses mises en scène macabres semblent tout droit sorties des tableaux de Jérôme Bosch, peintre réputé et célébrité locale, dont les oeuvres énigmatiques fascinent et interrogent. Qui se cache derrière l’Ange sanglant, son imitateur démoniaque ? Jérôme Bosch lui-même ? L’un de ses ennemis envieux de son génie ? Ou bien encore Jacob Dagmar qui, en approchant de la vérité, va subir le vertige du mal ?

L’auteur

Claude Merle est né à Marseille. Après des études de lettres à l’université de Provence, il a exercé diverses professions dans l’enseignement, le journalisme et la communication. Cependant, la littérature est sa vraie vocation. Il est l’auteur d’une centaine de romans, en partie pour la jeunesse, d’essais historiques et de pièces de théâtre. Ses oeuvres sont traduites en huit langues.

 

Mon avis

L’ange sanglant est un livre que j’ai reçu dans le cadre d’une service presse et c’est la couverture qui m’a donné envie de le lire. Les tableaux de Jérôme Bosch sont diablement intrigant, fascinant et un thriller qui a pour fil conducteur un tableau du peintre ne pouvait que me plaire…et quel tableau !
Je ne connaissais pas cet auteur qui pourtant a une centaine de livre a son actif et ce livre est une belle découverte.

J’ai tout apprécié dans ce roman, le style de l’auteur, son écriture, l’ambiance du livre très noir, l’intrigue captivante et terrible. Dés le début du thriller le lecteur est plongé dans la Hollande du XVIe siècle et dans l’horreur qui s’abat dans la petite ville de Hertogenbosch.
L’auteur a parfaitement traduit en mots cette ambiance digne d’un excellent thrilleur. Le fait qu’il ne se déroule pas à notre époque rajoute énormément au récit, tout comme le fait de rencontrer Jérôme Bosch.
Au niveau des personnages je serai un peu moins enthousiaste, même si Jacob Dagmar apparaît sympathique (même si le mot n’est pas vraiment juste) j’ai eu du mal à m’attacher à un personnage. Mais au fond est-ce bien important ? L’essentiel est d’avoir adhéré à l’histoire.

Donc une très bonne lecture qui m’a fait bien peur par moment avec des scènes plutôt horribles que personnellement je n’aimerai pas voir en film !

A lire absolument pour les amateurs de thrillers, vous ne serez pas déçus !

 

 

Bosch Jardin des délices 1504

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s