Zoé, la nuit – Iris Castor

9782709630245-G

éditions JC Lattès

265 pages

 

Straw hat , book and seashells on the beach with people walking

New Pal 2014 (ban)

 

Quatrième de couverture

Elle s’appelle Zoé, son père est l’illustre Alphonse Bertillon, inventeur de l’analyse et de la photo anthropométrique. Elle est reporter à l’Épatant et photographie les cadavres à la morgue de la Préfecture de Paris.
Cette année-là, 1889, a lieu le 1er Congrès international sur l’hypnotisme à Paris. On vient y écouter Charcot, Brown-Séquard, Brouardel, Lombroso et y discuter des nouvelles idées de Bernheim…
Et soudain deux meurtres : deux psychiatres retrouvés poignardés et émasculés.
Zoé, avec l’aide du commissaire Cougnolles et du docteur Hippolyte, mène l’enquête. Elle la conduit des salons de la Princesse Mathilde aux souterrains de l’asile étonnant du docteur Hippolyte où l’on y traite des aliénés avec des techniques de l’époque, l’électro et l’hydrothérapie. Elle finira par découvrir que les plus fous ne sont évidemment pas ceux que l’on a enfermés.

L’auteur

Sous le pseudonyme d’Iris Castor se découvrent deux professeurs de l’université américaine UCLA : Laure Murat, connue par son classique La Maison du Docteur Blanche, Goncourt de la biographie, et par Passage de l’Odéon et La loi du genre, est professeur de littérature française des XIXe et XXe siècles. Zrinka Stahuljak est professeur de littérature française médiévale. Toutes deux ont construit cette première enquête de Zoé à partir de connaissances de l’époque sur le fonctionnement de notre cerveau et sur l’hypnose en particulier.

 

Mon avis
Ce livre a rejoint maPAL parce qu’il y a le prénom Zoé, prénom de ma première petite-fille qui est née en 2010 et il est dans ma PAL depuis tout ce temps !!
Il était donc temps de le lire.
Une bien bonne lecture, un voyage dans un temps éloigné mais pas trop, le Paris de 1889.
Bonne intrigue, histoire captivante. Le seul point négatif a été le passage trop long pour moi sur hypnotisme mais après avoir fini le livre je me rends compte qu’il est nécessaire.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Zoé et ainsi que déambuler dans le Paris de l’exposition universelle.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s