Archives

Tous les articles du mois de janvier 2015

Sukkwan Island – David Vann

Publié 31 janvier 2015 par sylviecerisia

7755174471_sukkwan-island-de-david-vann

Edidions Folio

231 pages

challenge3avec Lisalor

Quatrième de couverture

Le monde à l’origine était un vaste champ et la Terre était plate. Les animaux de toutes espèces arpentaient cette prairie et n’avaient pas de noms, les grandes créatures mangeaient les petites et personne n’y voyait rien à redire. Puis l’homme est arrivé, il avançait courbé aux confins du monde, poilu, imbécile et faible, et il s’est multiplié, il est devenu si envahissant, si tordu et meurtrier à force d’attendre que la Terre s’est mise à se déformer.»

Mon avis

Un coup de cœur pour ce livre, pour cette histoire et pour Roy. Page 136 je me suis prise une grosse claque dans la figure, j’ai relu ces quelques lignes plusieurs fois tellement j’ai été choquée, oui le mot n’est pas trop fort. Je ne m’attendais pas à ça…
Je déteste Jim, personne lâche qui ne pense qu’à lui, totalement aveugle aux sentiments de ceux qui l’entoure, un être vraiment détestable.
Une très bonne lecture, ce livre était dans ma PAL depuis un petit moment et je suis ravie de l’en avoir sorti. Mais j’ai toujours en tête cette fameuse pas 136…

A lire absolument

ma note 8/10

Un bûcher sous la neige – Susan Fletcher

Publié 31 janvier 2015 par sylviecerisia

buchersouslaneige

Editions J’ai Lu

457 pages

bookclub_logo2de janvier sur Livraddict

Quatrième de couverture

Au cœur de l’Ecosse du XVIIe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher. Dans le clair-obscur d’une prison putride le Révérend Charles Leslie, venu d’Irlande espionner l’ennemi, l’interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s’élève au-dessus des légendes de sorcières, par-delà ses haillons et sa tignasse sauvage. Peu à peu, la créature maudite s’efface; du coin de sa cellule émane une lumière, une sorte de grâce pure. Et lorsque le révérend retourne à sa table de travail, les lettres qu’il brûle d’écrire sont pour sa femme Jane, non pour son roi. Chaque soir, ce récit continue, Charles suit Corrag à travers les Highlands enneigés, sous les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse des heures de chevauchée solitaire. Chaque soir, à travers ses lettres, il se rapproche de Corrag, la comprend, la regarde enfin et voit que son péché est son innocence et le bûcher qui l’attend le supplice d’un agneau.

Mon avis :

Comme d’habitude je n’ai pas lu la quatrième de couverture et encore une fois j’en suis très heureuse parce qu’à mon goût elle en dévoile trop.

Corrag m’a énormément touché et ému aux larmes, je garderai d’elle la vision d’une enfant puis d’une femme sensible et forte qui voit le monde avec beaucoup d’humanité, de simplicité. D’une jeune femme très proche de la nature, des saisons et de la vie.
J’ai aussi été touché par la relation que Corrag a avec la nature et les animaux.
Pour les autres personnages j’ai été aussi émue par l’évolution de Charles et j’ai beaucoup aimé les échanges de correspondance avec sa femme personnage peu présent mais très important.
Alastaire je l’ai apprécié mais il m’a semblé un peu transparent, j’ai beaucoup aimé le clan MacDonald malgré leurs défauts et en particulier le chef du clan McDonald qui malgré ses côtés guerriers et durs à aussi un côté très paternaliste avec les siens.

Et même si ce n’est pas un personnage j’ai énormément aimé les descriptions de l’Ecosse et des différentes saisons décrites avec tellement de beauté !

J’ai adoré le style de l’auteur, j’ai été totalement subjuguée par ce livre , un coup de cœur énorme.
J’ai été étonnée de voir qu’elle est aussi jeune, la qualité littéraire de ce livre me faisait penser à un classique, maitrise et pureté des mots.

Ce roman est un petit chef d’œuvre pour moi, une très grande qualité littéraire, un personnage principale plus qu’attachant, j’ai lu le dernier chapitre en larmes tellement j’étais émue pour et par Corrag.

Et le plus de ce roman c’est que l’auteur c’est inspiré d’un fait historique bien réel malheureusement.

Un très très grand coup de cœur assurément.

A lire absolument, ne passez pas à côté de ce magnifique et fort roman !

ma note : 10/10

Scintillation – John Burnside

Publié 31 janvier 2015 par sylviecerisia

Scintillation

Editions Points

307 pages

challenge3avec Lisalor

Quatrième de couverture

Des adolescents disparaissent mais ici ça n’a aucune importance. Ici, c’est l’Intraville, lieu de pluie et de brouillard où les vapeurs toxiques des usines embrument les esprits et dégradent les corps. Malgré ce marasme, Leonard, 14 ans, a soif de vivre. Brillant et passionné, il dévore les livres, aime les filles et affectionne les virées entre amis. Dans les limbes, l’espoir scintille…

Mon avis :

J’ai lu en 2004 « La maison muette » et j’avais beaucoup aimé. Scintillation est le second roman de John Burnside que je lis et hormis les 40 dernières pages j’ai plutôt apprécié ma lecture.
J’ai mis un petit moment pour rentrer dans l’histoire mais je l’ai lu assez rapidement. Je ne vais pas en garder un souvenir impérissable c’est certain vu que je n’ai pas vraiment compris toute la fin et qu’au final j’ai eu le sentiment d’être passé malgré tout à côté de quelque chose dans ce livre.
J’ai eu l’impression que le début traînait un peu en longueur et cette impression a été pire à la fin du livre lorsque je me suis rendu compte que bon voilà rien n’est clair. J’ai compris qui était l’homme papillon, du moins je pense. Je n’ai pas trop saisi le comment du pourquoi du plâtre, je n’en dis pas plus pour ceux et celles qui veulent lire le livre, et que devient Leonard alors là mystère…du moins pour moi.

Ma note 7/10

La trilogie du mal – Maléfices tome 3 – Maxime Chattam

Publié 24 janvier 2015 par sylviecerisia

maléfices

éditions Pocket

634 pages

Lecture commune sur Livraddict

Quatrième de couverture

Une ombre inquiétante rôde dans les forêts de l’Oregon. C’est d’abord un employé de l’environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel… Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d’effraction dans les maisons… Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s’accumulent et la psychose s’intensifie. Et s’il n’y avait qu’une seule personne derrière tout cela ?
Un être pas comme les autres. On commence à murmurer le pire : et s’il n’était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O’Donnel vont mener l’enquête, entrer dans la toile et faire face à l’impensable.
Une nouvelle génération de tueur.

Mon avis

En tout premier lieu je peux dire que j’ai préféré les tomes 1 et 2 de la trilogie du mal. Dans Maléfices j’ai trouvé que l’auteur en faisait trop avec ses « héros », deux choses me paraissent de trop et sont là seulement pour le sensationnel malheureusement cela n’a pas marché avec moi ! Le fait que Brolin et Annabel se fassent agresser chez eux (enfin chez lui) et ce qui suit ainsi que le fait que Brolin ne prévienne pas les autorités pour venir arrêter le tueur au lieu d’aller plus ou moins à sa rencontre.
Si on rajoute à cela les araignées dont tout le monde n’a pas peur, cela fait un thriller bien moyen par rapport aux deux premiers.
Là par contre les araignées ont été très efficaces sur moi, beurk beurk ! je crois que si l’on m’avais mis une grosse araignée en plastique dans la même pièce que moi j’aurais poussé des hurlements !
Je n’ai pas la phobie des araignées lorsqu’elles sont petites où toutes maigres avec de fines pattes, mais les autres….et comme durant ma lecture j’ai eu la bonne idée de demander à mon ami Google de me montrer les photos des araignées décrites dans le livre avec le nom latin, je n’ai pas été déçue genre en allant dormir lorsque je fermais les yeux je « voyais » des yeux mauvais d’araignées, bouh rien que d’y penser j’en ai des frissons.
Alors donc je me dis que celui ou celle qui n’a pas du tout peur de ces petites bestioles ne va pas trembler avec ce livre.
Autre chose qui m’a choqué en plus des araignées c’est le passage avec Diane et la Chose, terrible cruel et horrible ce passage.
Au sujet du tueur j’ai su qui c’était lors de l’entretien qu’il a eu avec Brolin dans un bar même si par la suite je n’en étais plus très sûr.

Une très bonne lecture pendant que je le lisais mais une fois fini, avec le recul je l’ai trouvée un peu moins bien.

Ma note 7.5/10

Bilbo le Hobbit – J.R.R. Tolkien

Publié 24 janvier 2015 par sylviecerisia

9782253164678

Coffret Bilbo le Hobbit éditions Le Livre de Poche

Edition collector. Tirage limité.

– Etui cartonné bleu nuit avec les illustrations de J.R.R. Tolkien, présentation avec dorure, gaufrage et vernis sélectif.
– Livre avec l’illustration de John Howe.
– Nouvelle maquette intérieure, lettrines, papier de qualité supérieure.

En bonus : un marque-page double-face avec la carte de Thror et la « Carte des terres sauvages » dessinées par J.R.R. Tolkien, et un flip-book de Smaug le dragon sur les pages intérieures.

J’ai reçu ce livre en cadeau à Noël par ma fille ❤

379 pages

Quatrième de couverture

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…

Prélude au Seigneur des anneaux, Bilbo le Hobbit a été vendu à des millions d’exemplaires depuis sa publication en 1937, s’imposant comme l’un des livres les plus aimés et les plus influents du XXIème siècle.

 

Mon avis :

Lu en 2004 après avoir découvert Tolkien avec les films de Peter Jackson et lu Le Seigneur des Anneaux, j’ai voulu relire Bilbo Le Hobbit après la sortie au cinéma du troisième opus de la trilogie faite par Peter Jackson.
Je fais partie de ceux qui sont fans des films et même en ayant relu le livre je suis toujours fan de cette trilogie faite par Peter Jacskon, il a rendu l’histoire plus dense tout en gardant les points essentiels du livre et l’âme du livre, il y a inclus des personnages féminins ce qui manque cruellement dans le livre et en a fait une merveilleuse trilogie qu’on ne se lasse pas de revoir encore et encore !
Je dirais que les films ont rendu plus agréable ma lecture du Hobbit, je me souviens que la première fois que je l’ai lu, contrairement aux autres écrits de Tolkien j’avais moyennement apprécié. Les nains m’avaient paru vague, j’avais eu du mal à m’attacher à eux et a les imaginer par exemple.
Pour moi les films ont été un plus pour cette lecture que j’ai trouvé fort agréable et j’ai eu un peu de peine pour quitter Bilbo et la Terre du Milieu.

Ma note 8/10

Les Outrepasseurs-Les Héritiers tome 1 – Cindy Van Wilder

Publié 12 janvier 2015 par sylviecerisia

Les-outrepasseurs-01

éditions Gulf Stream

346 pages

 

Quatrième de couverture

«- Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
– Nous ?
– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux.»

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

Premier tome d’une trilogie envoûtante.

Mon avis

Première lecture de l’année et premier coup de coeur.

Ce book-club exceptionnel sur Livraddict m’a donné l’excuse (oui parce que j’ai quand même une pal assez fournie) d’acheter ce livre qui me fait de l’oeil depuis quelques temps. J’ai été attirée par cette superbe couverture qui est encore plus belle en vraie.
Dans ce premier tome j’ai tout aimé, la façon dont l’auteur nous présente les faits et les personnages. D’ailleurs concernant les personnages je me suis un peu perdue dans les noms et prénoms mais peu importe cela n’enlève en rien le fait que ce livre soit un coup de coeur.
J’ai adoré être transporté au moyen-âge, j’ai beaucoup aimé l’alternance des chapitres entre notre époque et ce temps lointain de 1206.
J’ai été surprise par les fées/fés, je n’ai pas vraiment cette image de ces personnages féeriques, pas facile de les mettre du côté des méchants.
J’ai lu chaque chapitre avec avidité et replongé avec curiosité, appréhension et envie avec les Héritiers.
A ceux et celles qui n’ont pas encore fait connaissance avec les Outrepasseurs je les incite plus que vivement à lire ce premier tome.
Pour ma part j’ai commandé le tome 2 « La reine des neiges » à ma libraire, j’ai déjà hâte de l’avoir entre les mains pour sa couverture qui a l’air juste sublime et puis surtout de le lire pour pouvoir retrouver tous les personnages, en savoir plus et passer des heures géniales de lecture.

Ma note 9/10