Angélique, le chemin de Versailles – Anne et Serge Golon

angelique,-le-chemin-de-versailles-4219813

éditions J’ai lu

638 pages

 

Quatrième de couverture

Après la mort de son mari, le comte de Peyrac, brûlé en place de Grève comme sorcier, Angélique se retrouve seule, reniée par les siens, comdamnée à disparaître avec ses deux petits garçons.

Etrange revirement du destin : celle qui fut la femme la plus enviée de la cour de Louis XIV se réfugie dans les bas-fonds de Paris, parmi les parias de la Cour des miracles. Dérisoire marquise des Anges, protégée par le célèbre Calembredaine, tyran incontesté de ce peuple de gueux, elle partage dans les ruines de la tour de Nesle la souffrance des miséreux, estropiés et criminels promis aux tortures et à la potence.
C’est pourtant dans ce royaume d’infamie qu’Angélique puise des forces nouvelles : mère farouche et énergique, elle décide de redonner aux fils du comte de Peyrac la place qui leur est due…
Mon avis :
Tout aussi bien que le premier tome. Ce second tome a lui aussi été adapté en film que j’ai vu une multitude de fois donc je connaissais le contenu de ce tome.
Par contre il faut savoir que les romans Angélique du moins pour l’instant sont plutôt historique, beaucoup moins fleur bleue ou niais que le film. Ici apprenons énormément de choses sur le peuple de Paris et les habitudes de vie sous Louis XIV.
Ce tome m’a passionné j’espère qu’il en sera de même avec la suite que je devrais lire dans l’été !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s