Place Colette – Nathalie Rheims

arton2377

Editions Léo Scheer

310 pages

Merci à Gilles Paris SARL et 578041_10151508056119923_1478472448_n

 

Quatrième de couverture

À l’âge de 9 ans, la narratrice de Place Colette est victime d’une erreur de diagnostic qui la cloue sur un lit d’hôpital, le corps prisonnier d’une coquille de plâtre. Au terme de trois années de calvaire, un professeur finit par découvrir la véritable maladie ; il l’opère et la sauve. La jeune fille a passé ce temps immobile à découvrir la littérature et les textes classiques. Elle voue une passion sans limite au théâtre. Revenue à la vie, elle tourne autour de la Comédie-Française et de la place Colette. Le jour de ses 13 ans, elle entre dans la loge d’un comédien dont elle est tombée amoureuse. Bien qu’il ait trente ans de plus qu’elle, elle lui propose de devenir son cadeau d’anniversaire.
Ce roman, qui aurait pu s’intituler Détournement de majeur, est l’histoire d’une double initiation, à l’amour charnel et à la passion du théâtre. Écrit à la première personne, il est pourtant aux antipodes de ce que l’on qualifie d’autofiction : le mensonge enveloppé dans une rhétorique de vérité. C’est un « roman-vrai », où l’auteur se cherche et finit par faire tomber le masque.

Mon avis

J’apprécie les romans de Nathalie Rheims, je n’ai jamais été déçue jusqu’à maintenant. Mais voilà avec Place Colette je dois bien avouer que je n’ai pas totalement apprécié ma lecture.
Ce n’est pas le talent d’écriture de l’auteur que je remets en cause. J’ai apprécié le rythme du livre même si parfois j’ai ressentie quelques lenteurs et j’ai apprécié également le style.
Là où j’ai eu du mal c’est avec l’histoire en elle-même. Je ne m’attendais pas du tout à ce que j’ai lu de la part de l’auteur qui a l’habitude de ne jamais mettre de sexe dans ses romans, ce n’est pas le sexe en lui-même qui m’a choqué ou déplu mais l’âge des protagonistes.
Elle, la narratrice 13 ans et lui, comédien de la Comédie-Française 43 ans.
Cela peut paraître idiot pour certains mais étant maman et même si ma fille n’a plus 13 ans certaines scènes (que je ne vais pas décrire cela va de soi!) me sont insupportables, c’est juste pas possible à imaginer !
Insupportable comme l’avait été ma lecture de Lolita de Nabokov.
Donc voilà si je fais abstraction du fait que certaines choses ne passent pas chez moi, Place Colette est un bon roman et en particulier pour ceux et celles qui apprécie le théâtre. Il montre une autre facette de l’écrivain.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s