Meurtres pour rédemption – Karine Giebel

41rYuTXXqzL._SY344_BO1,204,203,200_

Editions Pocket

988 pages

challenge3avec Nelcie

Quatrième de couverture

Marianne, vingt ans. Les miradors comme unique perspective, les barreaux pour seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Une vie entière à écouter les grilles s’ouvrir puis se refermer. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l’univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les coups, les humiliations. Aucun espoir de fuir cet enfer. Ou seulement dans ses rêves les plus fous. Elle qui s’évade parfois, grâce à la drogue, aux livres, au bruit des trains. Grâce à l’amitié et à la passion qui l’atteignent en plein coeur de l’enfermement. Pourtant, un jour, l’inimaginable se produit. Une porte s’ouvre. On lui propose une libération… conditionnelle.  » La liberté Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ?  » Oui. Mais le prix à payer est terrifiant. Pour elle qui n’aspire qu’à la rédemption…

Mon avis

Alors là, coupe de cœur, énorme coup de cœur, immense coup de cœur. Ce livre est addictif à un point terrifiant. L’histoire est noire, sombre, tragique.
Les personnages sont attachants pour certains et haïssable pour d’autre, terriblement haïssable !
Marianne est le personnage principale du livre et malgré ce qu’elle a fait il est impossible de ne pas s’attacher à elle. J’ai pleuré durant ma lecture, ce qui ne m’arrive pas souvent, c’est assez rare un livre qui vous fait pleurer…
Forcément je n’ai pas pu lire les 988 pages d’affilée, il a bien fallu que je le pose et là, là ce fût à chaque fois un déchirement de laisser Marianne. Je pensais à elle quasiment sans arrêt, une vraie torture mentale ce bouquin.
Et même à un certain stade de l’histoire pendant une très petite fraction de seconde je m’attendais à ce qu’on parle d’elle dans les titres des journaux télévisés, c’est dire comme ce livre vous imprègne !!

De plus avec ce livre on ne peut que se poser des questions sur le milieu carcéral.

Meurtres de rédemption est mon troisième roman de Karine Giebel et pas le dernier, cette femme est un génie !

C’est quand même énorme le pouvoir de ce livre parce que là en écrivant ma chronique les larmes me viennent….

81384487

 

Publicités

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s