Tellucidar tome 1 – Jean-Luc Marcastel

51pt6N20V9L__SX322_BO1,204,203,200_

Editions Scrineo

380 pages

Un très grand merci pour ce partenariat à logo_livraddict et aux éditions xscrineo_jpg_pagespeed_ic_4R_tY3INfQ

Quatrième de couverture

Et si le monde, notre monde, n’était pas comme nous le croyons… C’est ce que va découvrir Lucas, un jeune homme de 15 ans dont le père, géologue, a disparu en sondant une grotte pour le compte de la Tellcorp, la société qui, depuis, révolutionne le monde grâce au Tellurium, un minerai miracle… Mais d’où provient le Tellurium ? La Tellcorp dit-elle toute la vérité ? Ne cache-t-elle pas un formidable secret ? Quand une foreuse tout droit sortie d’un film d’anticipation crève le gazon du stade où son père disparu lui a donné rendez-vous en pleine nuit par un énigmatique message, et que s’en extirpe deux passagers, dont une jeune fille aux cheveux blancs, aux yeux violets, l’univers de Lucas bascule. Cette jeune fille se nomme Korè Attawhakan, dernière représentante de la famille royale de Panshir, une cité située… Au coeur de la terre. Car là, à quelques kilomètres sous nos pieds, ne se trouve pas seulement du magma ardent, mais un autre monde, un monde éclairé par un soleil intérieur, où la nuit n’existe pas, un monde où des humains issus de civilisations disparues, grecques ou précolombiennes, vivent en symbiose avec les descendants des dinosaures… Mais un monde dont le temps est compté. Tellucidar. Aurez-vous le courage de tourner la page et de les accompagner ?
Biographie de l’auteur

Jean-Luc Marcastel, né en 1969 à Aurillac, est un écrivain français de romans fantastiques et de fantasy, auteur de la série à succès Louis le Galoup. Un auteur très apprécié en milieu scolaire et best-seller en salon.

 

Mon avis :

J’ai adoré le nouveau roman de Jean-Luc Marcastel « Tellucidar », premier tome d’une trilogie et j’ai déjà hâte de lire la suite !

J’apprécie cet auteur depuis quelques temps et livres maintenant, je ne suis donc pas surprise que ce premier tome soit très bon. En fait j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette histoire et pour les personnages.

Le style de l’auteur ? parfait, un régal, l’écriture est fluide et on se laisse porter par la plume de Jean-Luc Marcastel.

Le suspense est bien présent, ni trop peu ni pas assez mais exactement ce qu’il faut pour captiver le lecteur.

Les personnages ? alors là excellent ! Que se soit les bons ou les méchants ils ont tous un caractère bien trempé, les sentiments sont présents, l’émotion aussi ainsi que l’action.

Forcément Michaël on a vite envie de le trucider et je pense que dans le tome 2 ça ne va pas passer. Il y a aussi Charles son fils que l’on ne peut que plaindre mais aussi admirer pour son courage.

Lucas et Koré très sympathique avec une préférence pour Koré, quel courage et maturité !!!  Kshaannn tellement envie de le voir en vrai !!! unique celui là !!

Et Patrick, alors là,  il est mon préféré je crois ! Il est génial etquand il prend les choses en main c’est du sérieux !!!

Petit plus du livre (comme tous les livres de l’auteur) les magnifiques illustrations de Jean-Matthias Xavier.

 

Je vais acheter le tome 2 dès sa sortie. Un conseil allez vite vous procurer ce premier tome qui est fabuleux !

Et petite « cerise sur le gâteau » pour moi, les faits se déroulent à une vingtaine de kilomètres de chez moi !

La ligne de sang – Doa

9782070342419

éditions Folio policier

641 pages

Download

Quatrième de couverture

Cela n’aurait pu être qu’un banal accident de moto sur les hauteurs de la Croix-Rousse. Un homme dans le coma victime d’un accrochage… C’est le début d’une enquête des plus troubles menée à l’instinct par les officiers de police Marc Launay et Priscille Mer. La victime, entourée de mystères, est bien trop inquiétante. Tout sue l’angoisse et la peur dans sa grande maison vide. Trop de portes fermées, de questions, de silences oppressants. Sa compagne même a disparu, comme volatilisée dans son appartement, et personne ne sait rien. Jamais elle ne mentionnait son nom. Jamais elle ne parlait de lui. À sa demande. Comme s’il avait voulu ne jamais exister. Comme s’il avait souhaité que personne ne puisse un jour savoir ce qu’il était vraiment…

 

Mon avis

J’ai lu ce livre pour le week-end à mille (dont je n’ai pas fais de billet par manque de temps) je l’ai choisi parce qu’il est depuis longtemps dans ma PAL et que je voulais m’en débarrasser. Je me suis dis que comme ça vu qu’il ne me tentait pas du tout il serait vite lu !
En effet il a été vite lu mais pour la bonne et simple raison que ce livre est génial ! Totalement additif. Si j’avais su je l’aurais lu plus tôt.
Tout est là pour un coup de cœur. C’est un excellent thriller avec un léger soupçon de fantastique, certains personnages sont attachants, l’intrigue est bien présente, le suspense efficace, l’écriture de l’auteur est fluide très agréable à lire. J’ai aussi beaucoup aimé l’ambiance, l’univers du livre.

Un excellent thriller, à lire absolument.

Jake Ransom et l’ombre du roi squelette – James Rollins

51JlW1c4ghL._SX349_BO1,204,203,200_

éditions Pocket Jeunesse

299 pages

Quatrième de couverture

Jake et sa sœur Kady n’ont pas grand-chose en commun. Et la mystérieuse disparition de leurs parents archéologues n’a pas arrangé les choses !
Jusqu’au jour où ils sont invités à une exposition sur les Mayas. Soudain, au milieu des antiquités, les deux pendentifs hérités de leur père ouvrent une faille spatio-temporelle !
Propulsés dans un monde parallèle, Jake et Kady découvrent alors Calypsos, le royaume des Tribus Perdues, où cohabitent Mayas, Romains, Vikings et dinosaures !
Ils ne savent pas encore qu’ils devront affronter le Roi Squelette. Ce dernier attend son heure pour envahir Calypsos…

Mon avis

je ne lirais pas les autres romans de la série mais ce livre a été bien sympa et distrayant à lire, un bon moment de lecture

Le Maître du temps – tome 3 – Louise Cooper

51TQ61NFYDL__SX288_BO1,204,203,200_

éditions J’ai lu

285 pages

Quatrième de couverture

L’heure de la confrontation finale est arrivée. Tarod, déchiré entre sa nature chaotique et son éducation au service des dieux de l’ordre, doit maintenant choisir son camp. Et il devra vite prendre sa décision car Keridil, son ancien ami devenu son plus farouche adversaire, est sur le point d’accomplir un acte sans précédent. Il va procéder à l’ouverture du coffret d’Aeoris, conservé sous la haute protection des gardiens de l’île blanche depuis des siècles, et invoquer ainsi le seigneur de l’ordre lui-même. Qu’il choisisse de le combattre ou de s’en remettre à son jugement, Tarod sera-t-il de taille à supporter la colère d’un dieu

Mon avis

j’ai lu les tomes 1 et 2 il y a quelques années et je repoussais la lecture de ce tome 3 et j’avais bien tort ! Je suis rentrée rapidement dans ce dernier tome de la trilogie du Maître du temps de Louise Cooper. Une bonne lecture avec cette trilogie.

Entre frères de sang – Ernest Haffner

9782258109490

éditions Presses de la cité

269 pages

Quatrième de couverture

Berlin, 1930. La ville est une jungle où chacun se bat pour sa peau. Tous, Jonny, Fred, Ludwig, Willi et les autres sont passés par la même phase : une fois leur domicile ou foyer abandonné, c’est la rue qui les a accueillis. Tous ont les mêmes ennemis : le froid, la faim, la police. La maladie aussi, tout particulièrement la syphilis. Tous attendent avec impatience d’avoir vingt-et-un ans, la majorité qui fera d’eux des sans-papiers officiels. Ensemble cependant il sont plus forts, et se tiennent prêts à relever le défi : s’en sortir la tête haute.

Auteur entouré de mystères, Ernst Haffner a été journaliste et travailleur social à Berlin dans les années 1930. Entre frères de sang a remporté un vif succès dès sa publication en 1932, avant d’être condamné par les nazis.

Mon avis

Je fais ma chronique (ultra mini chronique) près de deux mois et demi après l’avoir lu et je m’aperçois qu’il ne m’en reste pas grande chose…

Aquatilia – Le secret de Thelma – Bérangère Tosello

41epzebHUvL._SX317_BO1,204,203,200_

384 pages

Quatrième de couverture

Au cœur d’une immense cavité sous-marine demeure Aquatilia, paisible cité aquatique. C’est en ces lieux que des sirènes, hommes et femmes, vivent en toute quiétude, isolées du reste du monde. L’essence de leur vie d’immortels consiste en la méditation, à laquelle ils dispensent tout leur temps d’éveil. Les habitants d’Aquatilia ont pour but de visiter à distance d’autres lieux ou cités aquatiques par voyage astral, via leur âme. Tous travaillent avec le plus grand des plaisirs. Tous, à l’exception de Thelma. Depuis son plus jeune âge, cette sirène ne partage pas les mêmes envies que les autres et s’éloigne chaque jour, dans le plus grand des secrets, de sa cité sous-marine. Elle passe ainsi ses journées sur une petite île déserte qu’elle affectionne tout particulièrement. Cependant, à mesure que les jours défilent, le cœur de Thelma se ternit. Seule sur la plage, elle songe à une autre existence et n’assume plus ce secret qui la ronge au quotidien. Pourtant, l’idée d’abandonner Aquatilia, en particulier Artemus, son patriarche, et Dant, son ami, lui est impossible… Mais par une paisible matinée, tout bascule. Après avoir quitté sa chambre et regagné son île, Thelma fait une incroyable découverte… Le secret de la sirène sera alors plus que jamais menacé. Saura-t-elle malgré tout le préserver ? Et quel pourrait être le prix de braver ainsi l’interdit ?

Mon avis

Lecture mitigé mais plutôt décevant en fin de compte ! Le personnage de Thelma est assez décevant, surtout son manque d’empathie envers les autres sirènes, elle est égoïste.

Mais le pire dans ce livre ce sont les « en effet » à répétition ! quasiment à toutes les pages c’est vraiment insupportable, très très agaçant.

Je n’ai pas l’intention de lire la suite.

 

Mon enfant de Berlin – Anne Wiazemsky

9782070440382

éditions folio

259 pages

Quatrième de couverture

En septembre 1944, Claire, ambulancière à la Croix-Rouge française, se trouve à Béziers avec sa section, alors que dans quelques mois elle suivra les armées alliées dans un Berlin en ruine. Elle a vingt-sept ans, c’est une très jolie jeune femme avec de grands yeux sombres et de hautes pommettes slaves. Si on lui en fait compliment, elle feint de l’ignorer. Elle souhaite n’exister que par son travail depuis son entrée à la Croix-Rouge, un an et demi auparavant. Son courage moral et physique, son ardeur font l’admiration de ses chefs. Ses compagnes, parfois issues de milieux sociaux différents du sien, ont oublié qu’elle est la fille d’un écrivain célèbre, François Mauriac, et la considèrent comme l’une d’entre elles, rien de plus. Au volant de son ambulance, quand elle transporte des blessés vers des hôpitaux surchargés, elle se sent vivre pour la première fois de sa jeune vie. Mais à travers la guerre, sans même le savoir, c’est l’amour que Claire cherche. Elle va le trouver à Berlin.

Mon avis

Un bon roman historique. Je n’en dirai pas plus car l’ayant lu en février il ne m’en reste pas grand chose.