Fahrenheit 451 – Ray Bradbury

A41573

éditions Folio SF

212 pages

 

Quatrième de couverture
451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume. Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres, dont la détention est interdite pour le bien collectif…

Mon avis

Il s’agit d’une relecture, je l’ai lu en février 2006 un peu plus de dix ans donc. Je me souvenais très bien de l’histoire (surtout que j’ai vu le film deux ou trois fois depuis) mais pas de tous les détails.
Je vois Fahrenheit 451 comme un roman d’anticipation qui n’a pas du tout vieilli. Cette seconde lecture a été excellente tout comme la première et peut-être plus car comme je connaissais l’histoire j’ai pu voir et apprécier les détails.
L’intrigue est très prenante, le livre est prenant du début à la fin !

J’apprécie énormément le style de l’auteur, j’ai relu ce livre pour l’histoire et pour l’écriture de l’auteur.

Publicités

2 commentaires

  1. Tu me rappelles qu’il faudrait absolument que je le relise moi aussi ! Ma première lecture date d’une éternité, bien plus de 10 ans, mais je me souviens que je l’avais adoré 😉

  2. J’ai du lire ce livre cette année pour un cours et je suis contente de l’avoir découvert. Ce livre donne à réfléchir et l’histoire est très prenante. Je n’ai pas encore eu l’idée d’en voir des adaptations ciné mais je vais m’y pencher.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s