Un paquebot dans les arbres – Valentine Goby

1507-1

Editions Acte Sud

266 pages

Lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraires 2016 Priceminister que je remercie grandement.

logo_rentreelitteraire

 

 

Quatrième de couverture

Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le coeur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.
Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.
À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 –, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres.
Mon avis

Une très bonne lecture mais une lecture presque douloureuse tellement c’est triste. Ce n’est pas la tristesse qui est réellement présente mais plutôt la fatalité, la fatalité de la vie qui fait dire que « la vie n’est pas un long fleuve tranquille ».  Mathilde et sa famille sont heureux, ni riche ni pauvre mais tout simplement heureux, le bonheur est là. Puis la maladie du père va tout faire basculer, les mauvais choix, la faute à pas de chance.

Sincèrement on a mal pour eux, cette lecture rend triste et vous met le moral à zéro, ce fût en tout cas ce que j’ai ressenti. Donc il vaut mieux avoir un bon moral pour lire ce roman. On ne peut aussi qu’admirer le courage et l’opiniâtreté de Mathilde.

Et là je me dis que l’auteur est un excellent auteur parce qu’elle réussi à nous immerger dans son livre auprès de la Mathilde et de sa famille. On se sent propre de chacun d’eux.

 

Un excellent roman et le reflet d’une époque.

Le rêve de licorne – Martine Hermant

image

éditions Créer

293 pages

Le site de l’auteur ICI

Quatrième de couverture

Ménuisel des Bois d’Hélode répond à un mystérieux appel qui va l’entraîner dans une aventure incertaine, où sa fonction de prêtresse de l’eleme risque d’être mise à contribution dans de redoutables épreuves. Arvorc d’Ort le mercenaire, Odien-Quin le voleur, Gwerdan de Falc’hon, à demi-humain, Ficheroc le nain et un grand loup d’érèbe seront ses compagnons de voyage dans la recherche d’une opale mythique ayant appartenu à Estajiuz, le sorcier légendaire.

   Un groupe d’aventuriers, un trésor, une quête : Martine Hermant prend plaisir à revisiter un grand classique pour l’acheminer vers une finalité initiatique qui l’est beaucoup moins. Elle s’inscrit dans la tradition romanesque des auteurs féminins de Fantasy qui apportent quelques grammes de délicatesse dans ce monde de brutes guerrières.

Mon avis

J’ai découvert ce livre et cet auteur dans un salon du livre en plein air cet été près de chez moi. J’ai été forcément attirée par la couverture, comment y résister !!!Mais bon je ne suis pas non plus une fille que superficielle et j’ai papoté avec l’auteur Martine Hermant. Ce fût un grand plaisir, c’est toujours un régal de pouvoir discuter avec un auteur qui aime parler avec ses lecteurs ou là pour l’occasion une futur lectrice et à envie de partager sa passion. Parce qu’il y a des auteurs qui ne vous parlent pas même lorsqu’ils écrivent une dédicace , c’est fort déplaisant et gênant, là avec Martine Hermant ce fût une belle rencontre ! Elle est très sympathique.

Je n’ai pas du tout regretté mon achat, j’ai passé un très bon moment avec Ménuisel, Odiem-Quin, Gwerdan et Ficheroc. J’ai aussi beaucoup aimé la présence du loup.

Le seul point un peu négatif c’est que j’ai eu un peu de mal à saisir le dénouement de l’histoire, il m’a fallu réfléchir un peu mais après tout ce n’est même pas un point négatif  !!! En fait il y a que du positif dans ce roman, un bon roman fantasy, une écriture belle et fluide, des personnages attachants, de l’action, de belles relations humaines ou pas. Bref tout ce que j’aime.

Et en plus Martine Hermant et un auteur de ma région !

Si vous ne la connaissez pas n’hésitez pas à lire Le rêve de licorne.

destockage-pal-duo-600x367

 

der

Le temps d’un très grand week-end TGWE octobre 2016

Mise à jour vendredi 21 octobre 21h00

 

image Lu 104/291 mais ce soir je vais lire donc je vais pas mal avancer.

Mon niveau de lecture

  • Lecteur divin suprême : + de 801 pages lues

Mes 3 consignes

  •  Lire un livre de votre genre préféré  : Genre préféré Fantasy et j’ai choisi Le rêve de licorne de Martine Hermant
  •  Lire un livre de plus de 300 pages  :  604 pages avec Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel
  • Lire un livre culte !  Avant toi de Jojo Moyez

 

Mes 3 actions à réaliser lors de ce week-end lecture …

  • Ecouter de la musique Fait ce matin pendant mon footing
  • Prendre soin de soi
  •  Prendre au moins 2 photos par jours de tout ce que vous voulez & les partager avec nous

Photos du vendredi 21. Feuilles d’automne sous un beau soleil ce matin et ma broderie pour Noël « l’Ange de Noël » de Lisbeï

14725584_10155305093603356_1276280467713007009_n14650490_10155305354018356_6391207447224963342_n

 

Le temps d’un très grand week-end

22

Le temps d’un très grand week-end

Jeudi 20 octobre 20h30 au Lundi 24 octobre 2016 minuit

 

Plus d’info sur le blog de Céline PASSION PAGES

 

Mon niveau de lecture

  • Lecteur divin suprême : + de 801 pages lues

Mes 3 consignes

  •  Lire un livre de votre genre préféré  : Genre préféré Fantasy et j’ai choisi Le rêve de licorne de Martine Hermant
  •  Lire un livre de plus de 300 pages  :  604 pages avec Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel
  • Lire un livre culte !  Avant toi de Jojo Moyez

 

Mes 3 actions à réaliser lors de ce week-end lecture …

  • Ecouter de la musique
  • Prendre soin de soi
  •  Prendre au moins 2 photos par jours de tout ce que vous voulez & les partager avec nous

imagekarine-giebel-jusqu-a-ce-que-la-mort-nous-unisse51g4ussfy2l__sx210_