Le livre des mots – tome 1 J.V Jones

couv69238957

éditions France Loisirs 478 pages

destockage-pal-duo-600x367

Quatrième de couverture

Jack est apprenti au château Harwell. Orphelin exploité et maltraité, il mène une triste existence. Mais il découvre qu’il possède des pouvoirs magiques interdits et il est contraint de fuir. Son chemin croise celui de Melliandra, fille rebelle du plus riche seigneur du royaume. Traqués, perdus, les deux adolescents sont le jouet des machinations du redoutable Baralis, le chancelier du roi. Ce dernier, après avoir empoisonné son souverain, maintient le royaume dans une guerre fratricide afin d’usurper le pouvoir. Mais, aux confins du royaume, un des derniers chevaliers de Valdis est demeuré intègre : le preux Taol parcourt le monde connu à la recherche de l’enfant annoncé par la mystérieuse prophétie de Marod…

 

Mon avis

Alors ce livre fait 478 pages, il est en grand format, il est écris petit et il est GENIAL !!! J’ai adoré ce premier tome que j’ai dans ma Pal (avec les tomes 2e t 3) depuis des années.

De l’excellente fantasy et pour une fois pas un livre fantasy jeunesse parce que bien souvent la fantasy est soit jeunesse soit très guerrière là on a de la très bonne fantasy que je situerai entre Robin Hobb et Tolkien c’est vous dire si j’ai aimé.

Ce n’est pas le genre de livre qui se lit en un rien de temps, pour le lire il faut avoir envie de prendre son temps pour pouvoir s’immerger à 100% dans l’univers crée par J.V.Jones.

Dans les méchants de ce livre ce n’est pas Baralis que je déteste mais Tavalisc, quel ignoble personnage !!! Baralis est bien plus intéressant et puis bon c’est un magicien !!!

Je pense commencer l’année 2017 avec le tome 2.

Rose et la maison du magicien – Holly Webb

41bs9oslnl__sx322_bo1204203200_

éditons Flammarion 338 pages

Quatrième de couverture

Rose quitte son orphelinat pour travailler au service du célèbre magicien, Mr Fountain. Une drôle de vie commence : formules, potions, mais surtout, une maison dans laquelle il se passe des choses étranges. Un jour Rose réalise qu’elle n’est pas une petite fille comme les autres et qu’elle aussi, maîtrise la magie… Alors quand des orphelins disparaissent mystérieusement, Rose n’hésite pas à se servir de ses pouvoirs…

Holly Webb est née et a grandi dans le sud-est de Londres. Elle a travaillé pendant cinq ans dans l’édition pour la jeunesse, avant de décider que l’écriture était plus amusante ! Aujourd’hui, Holly vit à Reading avec son mari, ses trois fils et un chat. Son roman, Rose, est inspiré de sa passion d’enfance pour les romans historiques et du souhait que les animaux puissent réellement parler.

Mon avis
Pas de blabla inutile…Enorme coup de coeur pour ce premier tome que j’ai adoré, j’ai tellement aimé que j’ai acheté les tomes 2,3 et 4 après l’avoir fini. J’ai adoré l’histoire, les personnages, l’écriture de l’auteur et l’ambiance du livre.
Je vous le recommande chaudement.

Avant toi – Jojo Moyes

51g4ussfy2l__sx210_

éditions Milady 519 pages

Quatrième de couverture

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.
Mon avis
J’ai vu le film que j’ai beaucoup aimé avant de lire le livre comme ça je n’ai pas passé mon temps à comparer livre/film ! J’ai donc lu le livre quelque temps après et j’ai adoré autant que le film. Une très bonne lecture, une belle histoire émouvante sans rentrer dans le pathétique et sans être émouvante à outrance. Dans ce roman on sourit pas mal grâce à Lou qui est un rayon de soleil et une fille pétillante.
Dans le film elle est incarnée par la merveilleuse et talentueuse Emilia Clarke que j’ai connu dans Games of Thrône la flamboyante Daenerys Targaryen la mère des dragons.

 

La mort vient en musique – Sergueï Bonal

51bpqkbde8l__sx195_

éditions France Libris 147 pages

der

Quatrième de couverture

Au début des années 40, dans le quartier de Sunset Boulevard à L. A, Mathieu et Floyd doivent enquêter sur un meurtrier en série étrangement intelligent, et tout particulièrement mélomane. Un univers sombre baigné de musique classique et de jazz, dans lequel l’auteur nous promène au gré de son inspiration.
Mon avis
Très bonne lecture. J’aurais envie de dire que le livre est trop court mais dans les 147 pages je n’ai pas eu la sensation de manques ou autres. L’histoire est bien ficelée, c’est un thriller efficace, très prenant et agréable à lire.
J’ai aimé le suspense, l’histoire et l’écriture de l’auteur que j’ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises.
Si vous ne connaissez pas ce jeune auteur je vous conseille plus que vivement de le découvrir avec ce roman ou bien avec L’enquête infernale

Jusqu’à ce que la mort nous unisse – Karine Giebel

karine-giebel-jusqu-a-ce-que-la-mort-nous-unisse

éditions Pocket 604 pages

der

Quatrième de couverture

La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l’apprend aujourd’hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident ? Vincent n’en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C’est un meurtre. Avec l’aide d’une jeune gendarme, Vincent mène l’enquête, de crevasses en chausse-trapes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et Lapaz non plus n’est pas du genre à pardonner…

Mon avis

Après avoir lu la moitié du livre j’ai eu un peu peur d’être déçue par ce Giebel mais heureusement il n’en est rien. Ce livre est moins thriller que les autres romans que j’ai lu de cet auteur c’est pour cela que j’avais peur d’être déçue au fil des pages et même si j’ai bien aimé il n’est pas mon préféré, il en fallait un et c’est celui là !

Rien à dire ce l’écriture, comme d’habitude c’est très agréable à lire, un très bon rythme et Karine Giebel a un don exceptionnel pour rendre certains de ses personnages hyper attachants, la « magie » opère à chaque fois.