La tresse – Laetitia Colombani

éditions Grasset

221 pages

Quatrième de couverture

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Mon avis

En écrivant ma chronique j’ai été ravie de ne pas avoir lu la quatrième de couverture parce que je trouve qu’elle en dévoile pas mal. D’ailleurs évitez de lire ma chronique si vous souhaiter lire ce livre. J’ai beaucoup entendu de bien de ce livre donc lorsque je l’ai vu à la médiathèque je l’ai emprunté sans hésitation et je ne le regrette pas.

Un coup de coeur pour ce livre et ces trois femmes mais avec une petite déception pour le personnage de Sarah, tout d’abord parce que la discrimination qu’elle subit les hommes la subissent également. Ensuite le fait que la seule raison pour laquelle elle veut se battre et guérir est son travail et sa position sociale me dépasse complètement, je me demande même si je ne lui ai pas parlé à voix haute  » et tes mômes !!! bats toi pour tes mômes bon sang !!! ». Il faut attendre un bon moment pour qu’elle se rende compte que la bataille qu’elle doit gagner c’est pour ses enfants ! Mais bien évidemment cette femme est touchante et l’on vit sa mise au placard et ce qui concerne sa maladie avec effroi. Et j’aurais aimé la suivre dans son combat .

Et tout cela (obsession de Sarah pour son travail) est d’autant plus décevant lorsqu’on voit avec quel courage Smita va se battre pour sa fille, avoir un courage exemplaire, va risquer sa vie pour elle. Une femme admirable dans un pays où la condition de la femme est abominable et encore plus pour elle qui fait partie de la caste des intouchables. Smita m’a bouleversé et j’aurais tellement aimé lire la suite de sa vie, connaître son futur ainsi que celui de sa fille.

Quant à Giulia bien sûr elle n’a pas eu des moments faciles mais sa condition de femme n’a rien de comparable à Smita, elle avait tout de même le choix de son futur sans risquer la mort.

Dans ce roman c’est Smita qui fait rayonner le livre et qui lui donne toute sa profondeur .  Ce que vivent les femmes en Inde est juste horrible et impensable et lorsque en plus s’ajoute le fait qu’elles fassent partie d’une caste inférieure….

Le point faible (après est-ce vraiment un point faible ? ) de ce roman est pour moi le fait qu’il soit trop court, j’aurais tellement voulu continuer à suivre Sarah, Giulia et Smita. Bien sûr l’autrice nous fait comprendre que l’avenir de chacune est positif mais bon ça ne m’a pas convaincu.

En résumé n’hésitez pas à lire ce livre.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s