Livres lus depuis le 30 octobre

J’ai 13 (il me semble) chroniques en retard et comme je n’ai pas du tout envie de les faire je vais juste mettre les couvertures et une note, peut-être quelques mots sur le livre mais c’est tout, pas de résumé non plus comme ça ça ira plus vite !!

Je vais cependant faire un effort pour les livres faisant partis d’un challenge en les chroniquant à part de ce billet.

 

54166

J’ai surtout apprécié les dessins de Mylène Farmer dont je suis hyper fan, le texte de Michel Onfray est agréable à lire. 8/10

 

41mw8dfziml-_sx306_bo1204203200_

Grosse déception, j’attendais beaucoup de ce livre et je me suis beaucoup ennuyée. 3/10

 

003586371

Pas mal toutes ces nouvelles sauf celle de Stéphane de groodt que je n’ai pas lu jusqu’à la fin. 7/10

 

519d61pzmal-_sx307_bo1204203200_

Je me suis pas mal ennuyée avec ce second tome, je ne lirai pas la suite. 5/10

 

414nvjezkdl-_sx309_bo1204203200_

Comme toujours l’écriture est superbe mais je n’ai pas accroché à l’histoire et c’est bien la première fois avec cet auteur que j’apprécie énormément. 7/10

amelie-riquet-houppe

Excellente lecture, un très bon cru de Miss Nothomb. 9/10

 

 

Territoires – Olivier Norek

9782266252782

Editions Pocket

373 pages

Download

 

Quatrième de couverture

À Malceny, dans le 93, on est habitués aux règlements de comptes. Mais un nouveau prédateur est arrivé en ville et, en quelques jours, les trois plus gros caïds du territoire sont exécutés. Le capitaine Coste et son équipe vont devoir agir vite, car leur nouvel ennemi s’implante comme un virus dans cette ville laissée à l’abandon, qui n’attend qu’un gramme de poudre pour exploser. Une ville où chacun a dû s’adapter pour survivre : des milices occultes surentraînées, des petits retraités dont on devrait se méfier, d’inquiétants criminels de 12 ans, des politiciens aveugles mais consentants, des braqueurs audacieux, des émeutiers que l’État contrôle à distance de drone. Et pendant ce temps, doucement, brûle la ville.
La dernière affaire du capitaine Coste ? Elle se passe en enfer…

 

Mon avis

Après avoir lu et aimé Surtensions et Code 93 j’ai lu ce mois-ci Territoires. Une bonne lecture mais j’ai préféré Surtensions, je trouve ce tome très déprimant notamment le personnage de Bibz. Etre un criminel et de surcroît un tortionnaire à 12 ans j’avoue que ça me dépasse .

Etant donné que l’auteur est lieutenant à la Police Judiciaire du 93 je suppose malheureusement que tout est vrai dans ce livre ou du bout réaliste. Et même si tout le 93 n’est pas comme ça je me dis que je suis bien contente d’habiter aussi loin de ce département !!

Maintenant que j’ai lu les 3 livres de l’auteur j’attends le prochain avec impatience en espérant retrouver le capitaine Coste et son équipe.

Après cette lecture je vous conseille un roman plutôt léger, c’est du moins ce qu’il m’a fallu.

Code 93 – Olivier Norek

31

éditions Pocket

354 pages

Quatrième de couverture

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le  » Code 93  » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

 

Mon avis :

J’ai découvert Olivier Norek grâce à un partenariat Livraddict et les éditions       avec son troisième roman Surtensions. J’ai tellement apprécié ce livre que j’ai voulu retrouver rapidement le capitaine Victor Coste et son équipe.

J’ai autant apprécié Code 93 que Surtensions. J’ai pu avoir des réponses aux questions que je me posais. Excellente lecture grâce au style de l’auteur qu’à l’intrique et au suspense.

Dans les semaines qui viennent je vais lire Territoires le second roman écrit par l’auteur, ensuite il faudra attendre la prochaine sortie…

Download

L’ordre Terne – La Prophétie des Sables – I.M.Nancy

512SeFJkgrL._SX195_

éditions auto édition

211 pages

Merci à Livraddict et à l’auteur I.M. NANCY pour ce partenariat

Quatrième de couverture

Berendor Cairn est un Da¨mon, un sorcier de l’ancien temps, un survivant de l’époque où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c’est surtout par sa faute qu’est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix. Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l’un après l’autre, les envoyés des Lunes. Pour la énième fois de sa longue vie, il se met en quête du Mok’zir. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir.

Ce premier volet de la saga de l’Ordre Terne ouvre les portes d’un monde dans lequel une magie agonisante brouille les cartes du destin pour le pire et… pour bien pire encore… Berendor Cairn le sorcier parviendra t-il à déjouer la vengeance des Lunes avant que la mort ne le rattrape ? Qui est Bethsahire, cette enfant aux yeux jaunes qui porte en elle les réponses de la prophétie ? L’envoyé est-il prêt à se sacrifier pour sauver l’humanité ? Et surtout, quel est le secret de cet Ordre Terne que tous craignent mais que nul ne connaît ? Voilà une épopée passionnante dans laquelle cinq royaumes vont affronter le plus grand péril auquel on puisse être confronté : la fin de tout espoir.

 

Mon avis

Lecture très mitigé, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le livre, en fait vu mon impression une fois le livre fini je pense n’y être pas vraiment entrée dedans !

A lire la quatrième de couverture l’histoire me plaisait et l’univers qu’elle laissait présager me tentait beaucoup.  Mais une fois ma lecture commencée je n’ai pas réussi à cerner les personnages et même à cerner leurs faits et gestes. Je trouve que l’on rentre trop vite dans le vif du sujet et je n’ai pas eu le temps de m’immerger dans l’univers de…et bien en fait justement je n’ai pas souvenir du nom de ce monde  et villes où évoluent les protagonistes.

Ensuite j’ai eu beaucoup de mal également pour les lunes, je ne suis pas arrivée non plus à adhérer. Impossible pour moi de les visualiser en tant que entités à part entière. Pourtant je suis fan de fantasy et de mondes imaginaires, j’adore m’immerger dans de nouveaux univers mais là avec L’Ordre Terne je n’ai pas accroché même avec de la persévérance.

J’ai tout de même lu le livre en entier, déjà en premier lieu par respect pour l’auteur qui a eu la gentillesse de m’envoyer le livre mais aussi pour sa qualité d’écriture.

Ce n’est pas parce que je n’ai pas accroché à ce livre qui ne vaut pas la peine d’être lu, l’univers est original (oui même si je n’ai pas accroché), un style agréable à lire (pour preuve je suis allée jusqu’au bout)

 

Surtentions – Oliver Norek

surtensions-Olivier-Norek

éditions Michel Lafon

500 pages

Merci à logo_livraddict et aux éditions Michellafon

 

Quatrième de couverture

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?

Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…

Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

Mon avis

J’ai postulé à ce partenariat après avoir entendu parler de Surtensions dans une émission et j’étais curieuse de lire cet auteur lieutenant de police.

Surtensions a été une très bonne lecture, au fil des pages les sentiments du lecteur (du moins cela a été mon cas) envers certains protagonistes changent du tout au tout.

Dès le départ, avec le prologue l’auteur attise notre curiosité et les pages suivantes font entrer le lecteur dans l’histoire.  Par contre j’ai été un peu désarçonné en passant dans la deuxième partie qui est sans transition particulière et c’est assez frustrant pendant un certain temps.

Cette deuxième partie est tout aussi captivante que la première et j’ai vite oublié non pas ma frustration (bon le mot est un peu fort quand même j’avoue !!! ) mais le fait de laisser notamment le frère d’Alex.

Le rythme est vif, l’écriture agréable, le suspense bien présent tout comme l’émotion. J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre. J’ai aussi beaucoup aimé le caractère des personnages ni 100% mauvais ni 100% bon.

Comme dis plus haut l’auteur est inspecteur de police ce qui fait de ce livre non seulement un très bon roman mais aussi un document. La dureté de la vie en prison, les rivalités dans les différents services. L’auteur décrit différents milieux, certains peu reluisants et l’on suppose qu’il sait de quoi il parle.  Différents thèmes sont également abordés tout en restant dans le cadre du roman.

Maintenant que j’ai découvert Olivier Norek je note pour mes prochaines lectures Code 93 et Territoires où l’on retrouve, d’après ce que j’ai compris dans Surtensions le capitaine Coste, entre autre.

Un très bon polar que je vous conseille vivement .

 

 

+65 mots 282 mots total
 

Pétronille – Amélie Nothomb

9782226258311g

éditions Albin Michel

168 pages

Quatrième de couverture

« Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans. »

 

Mon avis :

Pétronille…prénom peu commun mais que je trouve joli, bon rien à voir avec le roman je sais ! Je suis une grande fan de Miss Nothomb mais parmi ses romans j’ai mes préférés et celui là est l’un d’eux. Je reconnais toutefois qu’il ne m’est jamais arrivé jusqu’à présent de ne pas aimer du tout un roman d’Amélie.
Le seul reproche que je ferai à Pétronille est qu’il aurait pu être livre avec un excellent cru de champagne ! Ceux et celles qui l’ont lu me comprendront !
Concernant donc cette fameuse j’ai rapidement compris de qui il s’agissait, je ne vais pas dire pourquoi pour ne pas spoiler ceux et celles qui ne l’ont pas encore lu !
Sans vouloir faire un jeu de mots assez facile : Pétronille est un très bon cru Nothombien.