Les reins et les coeurs de Nathalie Rheims

216 pages

Editions Léo Scheer

Merci à GILLES PARIS et aux Editions Léo Scheer

Quatrième de couverture

Dans ce récit, fait de tensions et d’émotions extrêmes, Nathalie Rheims nous mène, pas à pas, dans la descente aux enfers où l’a entraîné une maladie génétique.

« J’avais fini par imaginer que les reins, parce qu’ils fonctionnent sans qu’on puisse rien en savoir, sont le véritable siège de l’inconscient. J’avais opté pour les maintenir dans cette sphère de mon ignorance. Inutile de fouiller dans ces zones d’ombre, je savais très précisément où cela me conduirait. Qui étais-je pour me croire l’égale de celui qui, seul, peut sonder les reins et les cœurs ? »
Pour écrire ce texte, Nathalie Rheims n’a pas été guidée par son imagination. Confrontée à une réalité implacable, elle raconte une année de lutte contre un mal singulier, qui, de génération en génération, frappe toutes les femmes de sa famille. Arrivée aux limites de ce que le corps et la conscience sont capables d’endurer, elle doit faire un choix, auquel elle n’aurait jamais cru devoir faire face, un choix sublimé par le don, mais rongé par le sentiment de culpabilité.
Les Reins et les Cœurs est son vingtième livre.


Mon avis

Les reins et les cœurs a été une très belle lecture pleine en émotions. Nathalie Rheims nous narre l’épreuve qu’elle a dû endurer, l’expérience de la maladie, l’expérience du destin inéluctable, l’expérience du don. Un témoignage sans voyeurisme ni  exagération  ni  impudeur.
Comme tous les autres livres de l’autrice il est très bien écris, les mots sont justes, les sentiments et les émotions sont décrites tout en simplicité, sans exagérations.
Ce livre est captivant, instructif et avec une très grande dimension humaine. Ce livre m’a paru malgré le sujet grave et dramatique, rempli de lumière, d’espoir, d’amour et vie.
 
Que dire de plus hormis de vous inciter à lire ce récit.


Les animaux fantastiques – Les crimes de Grindelwald – J.K. Rowling


Editions GALLIMARD

320 pages

Je remercie chaleureusement les éditions Gallimard pour cette lecture tant attendue ! et un grand merci également à Gilles Paris

Quatrième de couverture

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’échappe de prison et s’attelle à recruter des partisans, dont la plupart ignorent sa réelle intention : faire régner les sorciers de sang pur sur les êtres non magiques. Afin de contrecarrer les plans de Grindelwald, Albus Dumbledore fait appel à Norbert, son ancien élève à Poudlard. Dans ce monde des sorciers de plus en plus divisé, l’amour et la loyauté sont mis à l’épreuve, les amitiés les plus sincères et les liens familiaux ne sont pas épargnés.

Mon avis

Je suis ravie de ma lecture et autant le dire tout de suite, je trépigne d’impatience pour pouvoir lire la suite. Si j’avais eu le tome 3 je me serais jetée dessus dès la fin du tome 2. Mais voilà je ne l’ai pas, il va falloir que je sois patiente mais en tout ça c’est bien une preuve que ce tome 2 est très bon.

J’ai autant aimé celui-ci que le tome 1. Lors de ma lecture je n’avais pas encore vu le film (je ne l’ai toujours pas vu et du coup je vais attendre le blu ray) donc je ne savais absolument rien de rien.

Très agréable à lire, le format script n’est pas dérangeant du tout, on s’y fait au bout de quelques lignes et c’est parti pour une lecture captivante avec des révélations surprenantes. Dans ce tome à la différence du premier on retrouve (enfin) Poudlard, ainsi que Dumbledor.

J’ai adoré l’écriture de l’autrice, l’histoire et j’ai adoré également le livre en lui-même qui est superbe, tout aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Beaucoup de petites illustrations, toutes les pages sont agrémentées de frises. La couverture du livre est sublime, vraiment j’adore.

J’ai adoré et je vous incite à découvrir Les Animaux fantastiques rapidement ! Le mot « adoré » revient souvent dans cette chronique mais vraiment j’ai adoré !!!

L’oiseau des neiges – Tracy Rees

éditions FranceLoisirs

575 pages

Quatrième (je n’ai pas mis la quatrième en entier parce qu’elle spoile une grande partie du livre)

Janvier 1831. Aurelia Vennaway, huit ans, héritière d’une riche famille aristocratique du comté de Surrey, découvre lors d’une promenade dans les bois du domaine familial un nouveau-né bleu de froid, posé à même la neige. Malgré l’hostilité de ses parents, elle réussit à leur faire recueillir l’enfant, qu’elle baptise Amy Snow.

Mon avis :

J’ai acheté ce livre parce que j’ai aimé le titre et surtout la couverture. Fort heureusement je n’avais pas lu la quatrième de couverture sinon une partie de ma lecture aurait été gâchée.

Il y a des livres que l’on n’a pas envie de finir parce qu’on est très attaché aux personnages et qu’on n’a pas envie de les quitter. L’oiseau des neiges fait partie de ces livres. J’ai adoré ce livre, cette histoire, les personnages en particulier Aurélia et Amy. J’ai aimé l’écriture de l’auteur, les lettres et ce qui en découle en fait et en personnes. un très beau livre, une très belle histoire émouvante, belle et triste.

Un très grand coup de coeur pour ce livre, à lire absolument.

 

 

 

Les contes de Beedle le Barde – J.K. Rowling

éditions Gallimard Jeunesse

127 pages

Quatrième de couverture

Aventure, ruse, amour, magie, voici les cinq contes qui bercent l’enfance des sorciers. Traduit des runes par Hermione Granger, commenté par Albus Dumbledore, avec une introduction de J.K. Rowling, ce classique vous fera tour à tour rire ou frisonner.

Mon avis

Je me suis régalée avec cette lecture, autant avec les contes qu’avec les commentaires de Albus Dumbledore à chaque fin d’histoires. Le lecteur est transporté dans le monde des petits sorciers et petites sorcières et les notes du professeur Dumbledore rendent ce petit livre totalement réel.

Un indispensable pour les fans de Harry Potter et pour tous ceux et celles qui aiment la saga Harry Potter.

Journal d’une sorcière – Celia Rees

éditions Seuil

267 pages

Quatrième de couverture

Mars 1659. Après l’exécution publique de sa grand-mère, condamnée pour sorcellerie, Mary s’embarque pour la Nouveau Monde – l’Amérique – sur l’Annabel afin d’échapper au même destin.

Promiscuité, superstition, regards méfiants des colons puritains mais aussi amitiés et amours naissantes font le quotidien de la jeune fille, qu’elle raconte à son journal.

Dans un XVIIe siècle ou fièvre religieuse et barbarie se croisent, où tout reste à découvrir, cette adolescente décidée, en recherche permanente de sa propre identité, dépassera ses craintes et les conventions sociales pour aller à la rencontre du monde, de l’autre et de la connaissance.

Mon avis

J’ai acheté ce livre il y a peu mais je voulais le lire depuis longtemps. J’ai été attiré par le titre, par la couverture et par les deux lignes de la quatrième de couverture que j’ai lu  » Mars 1659. Suite à l’exécution publique de sa grand-mère, condamnée pour sorcellerie » je n’en ai pas lu plus. Comme à mon habitude je ne lis jamais la quatrième de couverture en entier.

Je m’attendais à une tout autre histoire, j’ai été surprise mais très agréablement. J’ai adoré cette lecture, un très beau coup de cœur. Mary est très attachante, tout comme Martha.

J’ai aimé l’écriture et le style de l’autrice, l’histoire, les personnages et surtout le côté historique. J’attendais beaucoup de ce livre et je n’ai pas été déçue.

Une très belle lecture que je vous conseille vivement.

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban – J.K. Rowling

éditions Gallimard

325 pages

Un grand merci aux éditions Gallimard et à Laure de Gille Paris agence.

Quatrième de couverture

Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de Ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

Le tome 3 de la saga en version intégrale, entièrement et magnifiquement illustré en couleur par Jim Kay dans un beau livre cartonné avec jaquette.

« Lorsque j’ai vu les illustrations de Jim Kay, j’ai été profondément émue. J’aime énormément son interprétation du monde de Harry Potter, et me sens honorée et reconnaissante qu’il y ait prêté son talent » (J. K. Rowling).

 

Mon avis

Avant de parler du contenu, parlons du contenant !! Le livre est juste sublime, le titre est doré et en relief c’est splendide, les illustrations sont magnifiques.

Je suis totalement tombée sous le charme de cette version illustré du tome 3 de Harry Potter. Les éditions Gallimard font un très beau cadeau aux fans de la saga et Jim Kay est un illustrateur de très grand talent. Ce livre est déjà un plaisir pour les yeux, je ne me lasse pas de le feuilleter et un plaisir pour le lecteur,  je ne me lasse pas de relire cette série.

Les pages sans dessins ont tout de même un fond de page mais elles sont très rares chaque page est unique, ce livre foisonne de dessins. Il est d’une beauté exceptionnelle ! même après l’avoir lu et regardé plusieurs fois je reste émerveillée.

Lorsque j’ai reçu de tome 3 j’étais en train de finir ma (énième) relecture de la saga et je me suis replongée dans ce tome 3 avec délice.

La plume de J.K Rowling est parfaite, le lecteur est en total immersion chez les sorciers. La puissance de cette saga est qu’à chaque lecture nous découvrons des détails redécouvrons des choses et c’est un pur bonheur de retrouver tous les protagonistes de cette fantastique série.

J’avoue que je n’avais pas acheté les tomes 1 et 2, je ne les avais pas feuilleté en librairie histoire de ne pas me tenter, mais là bien évidemment je n’ai pas résisté ! Je me suis procurée le tome 1 et quant au tome 2 il ne va pas tarder à rejoindre ma bibliothèque.

Harry Potter version illustré, un(des) livre(s) à posséder et à lire absolument.

 

Quelques photos pour finir de vous tentez définitivement !!!!

 

 

 

La forêt des damnés – Carrie Ryan

éditions Gallimard Jeunesse

380 pages

Quatrième de couverture

Dans le monde de Mary, il y a des vérités simples. Les Soeurs savent toujours le mieux. Les Gardiens protègent et servent. Les Damnés, revenus de la mort, ne renonceront jamais. Et il faut se méfier de la clôture qui entoure le village. La clôture qui les protège de la Forêt des Damnés. Mais peu à peu, les vérités de Mary s’effondrent et son monde est plongé dans le chaos.
Un monde post-apocalyptique peuplé de zombies. Une histoire d’amour ensorcelante.
Mon avis

Une très bonne lecture, je l’ai choisi pour le titre et pour le titre, j’ai pensé en le voyant à la médiathèque qu’il serait parfait pour le Pumpkin Automn Challenge et pour le Challenge Halloween.

J’ai aimé l’histoire et l’écriture de l’autrice, pourtant en ce qui concerne l’histoire ce n’était pas gagné car je ne suis pas une adepte des histoires de zombies à part le grand classique Je suis une légende. Mais là j’ai apprécié ma lecture du début à la fin, une lecture assez triste et dure. J’ai beaucoup aimé les relations entre les divers personnages, leurs ressentis face à l’adversité et face à la tragédie.

La forêt des damnés est un roman post-apocalyptique et je suis fan de ce genre littéraire. L’héroïne Mary est très attachante, j’aime le fait qu’elle poursuive son rêve jusqu’au bout et qu’elle soit une battante malgré tous les drames qu’elle subit.

L’histoire est captivante on apprend des choses quasiment à toutes les pages, le monde crée par l’autrice très étoffé mais j’aimerai en savoir plus sur la cause et le pourquoi du Retour.

Je voudrais lire le tome 2 mais j’ai malheureusement appris que le tome 3 ne serait pas traduit en français, donc grosse déception ! Mais bon je vais quand même lire le tome 2, la tentation est trop grande d’en savoir plus.

 

Celle dont j’ai toujours rêvé – Meredith Russo

éditions PKJ

311 Pages

Quatrième de couverture

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d’Amanda c’est qu’avant, elle s’appelait Andrew.
Mon avis
Un livre touchant mais pas autant que je l’aurais cru. Je pensais être bouleversée par cette lecture mais je l’ai pas été. Il m’a manqué peut-être le fait que ce soit un récit/témoignage plutôt qu’un roman ou tout simplement il m’a manqué quelque chose dans ce livre. Peut-être aussi le fait que Amanda parle à Bee m’a semblé un raccourci et une facilité un peut trop énorme. Ce qui se passe ensuite était prévisible, c’était une évidence.
Hormis cela j’ai bien aimé ce livre qui aborde un sujet qui est souvent difficile pour les personnes concernées. A travers ce livre se sont toutes les différences et les difficultés qu’ils engendrent qui sont mis en avant, difficultés dues par l’intolérance et la haine.
Peut-être est-ce un livre qui s’adresse plus particulièrement à des lecteurs/lectrices ados.  Mais en tout cas c’est un livre à lire sans hésitation, d’autant plus qu’il se lit très rapidement et qu’il reste une belle lecture.

Les animaux fantastiques – J.K. Rowling

éditions Gallimard Jeunesse

309 pages

Je remercie chaleureusement Jules Quitté de chez Gilles Paris ainsi que les éditions       pour ce service presse. Merci de me faire confiance.

Quatrième de couverture

J. K. Rowling, créatrice de la mythique saga Harry Potter, nous invite à découvrir une nouvelle ère du Monde des Sorciers, au côté du jeune explorateur et magizoologiste Norbert Dragonneau. Revivez le film écrit par J. K. Rowling avec le texte original de l’auteur : l’intégrale des dialogues, mais aussi l’action, le jeu des personnages, les descriptions des décors, les mouvements de la caméra. Une aventure épique et fabuleuse, une grande histoire de magie et d’amitié.

Mon avis

J’ai vu le film au cinéma et j’avais été très déçue parce que je m’attendais à pas mal de références sur Harry Potter et son univers, des explications, une continuation de la saga dans le passé. J’ai revu le film en dvd (que l’on m’a prêté) en sachant ce qu’il en était et là j’ai pu apprécier le film pour ce qu’il était vraiment et je me suis régalée. J’ai trouvé ce film génial et j’avais très envie de lire le livre. Du moins « Le texte du film », le format me faisait un peu peur mais j’ai passé outre.

Bien m’en a pris parce qu’au bout de trois ou quatre pages on  prend vite l’habitude du format et on replonge avec plaisir dans l’univers du film au côté de Norbert Dragonneau, Tina, Queenie et Jacob.

Dans ce livre il y a les animaux fantastiques bien sûr mais aussi de la magie, de la cruauté, de l’amitié et un soupçon d’amour. De belles relations humaines entre nos quatre protagonistes. C’est vraiment une très belle histoire, c’est très touchant et cette lecture met en surbrillance des détails du film qui pour ma part m’avaient échappés. Pas mal d’aventures aussi avec certains animaux. J’ai adoré le principe de la valise c’est vraiment magique.

Voilà pour le contenu.

En ce qui concerne le contenant le livre est magnifique, la couverture avec le titre et le nom de l’auteur en relief, les superbes dessins dorés sur la couverture ainsi que ceux qui se trouvent à l’intérieur du livre.

Un des animaux fantastiques à chaque début de chapitre, des dessins entre chaque scène, en haut et en bas des pages. Et la couverture intérieure toute étoilée est splendide.

Un livre à avoir dans sa bibliothèque et à lire que vous ayez vu le film ou pas, cependant avoir vu le film vous apportera peut-être un plus pour apprécier le livre.

Harry Potter à l’école des sorciers – J.K. Rowling

éditons Folio Junior

311 pages

 

Quatrième de couverture

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie !
Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom.

Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

Mon avis

Avec Harry Potter à l’école des sorciers je commence ma troisième lecture de la saga. J’ai vu plus de fois les films que je n’ai lu les livres donc j’ai pas mal comparer livre/film durant ma lecture et le livre sort largement vainqueur. Malgré tout le livre est très bien adapté.

Pas de surprise au niveau de l’écriture de l’auteur ou de l’histoire puisque je connais pas mal mais un grand plaisir à me replonger dans cet univers. Découvrir des détails et apprécier je crois plus ma lecture en prenant le temps de déguster.

Mon personnage préféré reste Severus Rogue et je rêve d’un one shot le concernant, de son enfance à sa rencontre avec Harry.

J’ai passé un très bon moment et cette troisième lecture de la saga a été un régal.

Dans le cadre d’une lecture relecture etc. sur le groupe facebook « Lecture commune Harry Potter » initié par Alicia de la chaine Moody take a book.

Le planning de lecture ci-dessous si ça vous intéresse