Le cordonnier de la rue triste – Robert Sabatier

éditions Albin Michel

228 pages

 

Quatrième de couverture

« J’ai désiré écrire un roman simple, économe de mots, se référant en priorité aux sentiments et aux personnes. Une rue étroite dans Paris aux moments sombres de son histoire. Là, une petite boutique : celle de marc le cordonnier. Il est jeune, beau, libre. Son plaisir : courir dans la ville. Survient un accident qui bouleverse sa vie entière. Une religieuse en est témoin. Elle l’assiste, le soigne, l’accompagne dans sa convalescence, puis s’éloigne. Reste l’ami de Marc, Paulo, le bizarre énergumène, moqué de tous, chiffonnier mais surtout donneur de coups de main, toujours prêt à rendre service. Et d’autres : Mme Gustave qui tient un bistrot, Lucien l’imprimeur, M. marchand au service de la police, Rosa la fille des rues… Enfin, la petite fille. Elle représente la fragilité, la douceur, la grâce, un peu de la beauté du monde. Je ne raconte pas plus. Marc le cordonnier va tenter de reconstruire sa vie, partagé entre la fierté de l’artisan, le désir du savoir, le goût de la musique. Au lecteur, à la lectrice de découvrir. Peut-être se retrouveront-ils dans ces pages. Après onze chapitres, le douzième va basculer dans notre temps, un aujourd’hui qui métamorphose la rue, transforme les êtres.Si vous qui me lisez ressentez le bonheur et la mélancolie, l’émotion et l’amour qui m’ont envahi, nous sommes les mêmes. »Robert Sabatier
Mon avis
Une très bonne lecture, j’apprécie énormément cet auteur et je l’ai retrouvé avec Le cordonnier de la rue triste avec grand plaisir. J’ai aimé l’écriture et le style de Robert Sabatier, comme en son habitude il nous transporte en d’autres lieux et une autre époque avec finesse, tendresse et réalisme.
Des personnages attachants, courageux et touchants.
Un beau livre.

Le village – Dan Smith

éditions 10/18

476 pages

Quatrième de couverture (inutile de lire toute la quatrième de couverture, la première ligne suffit amplement !!!!)

Sur la piste d’un tueur en série dans la Russie de Staline.Hiver 1930. Vyriv, un petit village isolé de l’ouest de l’Ukraine. Dans la steppe enneigée, Luka, vétéran de la guerre de Crimée, recueille un homme inconscient. Dans son traîneau, deux corps d’enfants atrocement mutilés. Lorsque Luka revient au village, les habitants s’affolent. Avec l’arrivée au pouvoir de Staline, la paranoïa règne. Dans cette petite communauté jusqu’ici préservée, tout le monde craint l’arrivée de l’Armée rouge et des activistes. La venue de cet étranger n’annonce-t-elle pas un péril plus grave encore ? Luka n’aurait-il pas fait entrer un monstre dans le village, un assassin d’enfants, l’incarnation du mal ? Quand une fillette du village disparaît, Luka promet solennellement de la retrouver. À travers les étendues gelées de cette région hostile déchirée par la guerre et la brutalité, où la survie est un souci de chaque instant, il se lance alors à la poursuite d’un prédateur particulièrement retors

Mon avis :

Grand coup de coeur pour ce livre inoubliable, un roman fort, puissant, dense et captivant. Ce bouquin est excellent, la psychologie des personnages, les faits dramatiques, les lieux sauvages où se déroulent les faits.

Que dire d’autre, ce livre est génial, hyper captivant du début à la fin. Il est peu connu mais il mériterait de l’être , à lire absolument !

Le sel de nos larmes – Ruta Sepetys

éditions Gallimard Jeunesse

477 pages

Quatrième de couverture

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.

Chacun né dans un pays différent.
Chacun traqué et hanté par sa propre guerre. Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte de la mer Baltique devant l’avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes… Tous partagent un même but: embarquer sur le Wilhelm Gustloff, un énorme navire promesse de liberté…

Ruta Sepetys révèle la plus grande tragédie de l’histoire maritime, qui a fait six fois plus de victimes que le Titanic. Cette catastrophe méconnue lui inspire une vibrante histoire d’amour, de courage et d’amitié.

 

Mon avis

Tout d’abord pour ceux et celles que ça pourrait déranger ne vous arrêtez pas au « jeunesse » de Gallimard Jeunesse. Ce livre est excellent et doit être également lu par les adultes.

Une excellente lecture, un bon roman historique qui relate une catastrophe pire que le Titanic et dont je n’avais entendu parler pourtant j’ai lu pas mal de chose sur la seconde guerre mondiale.

Le drame de cette tragédie maritime est terrible et il en est de même des réfugiés de guerre qui fuient l’armée Russe qui ravage tout sur son passage.

J’ai lu pas mal de romans ou témoignages sur la seconde mondiale et j’avoue que ce que j’ai lu dans ce roman m’était totalement inconnu.

Ce roman est très bien écrit, les personnages attachants. J’ai eu une préférence pour Joana qui est admirable. Mais d’autres m’ont beaucoup marqué. J’ai beaucoup aimé d’avoir le point de vue de chaque personnage et le ressenti de chacun, chaque chapitre porte le nom d’un protagoniste et cela apporte énormément au lecteur.

Ce livre est un incontournable, à lire absolument.

 

 

Tempêtes solaires – le nouveau monde – Ludovic Spinosa

éditions Persée

Collection La traversée du miroir

223 pages

Merci à Ludovic Spinosa, à Thomas VALLEE et aux éditions Persée

 

 

Quatrième de couverture

Conséquence de tempêtes solaires, l’énergie de la planète disparaît soudainement et totalement, propulsant les êtres humains deux cents ans en arrière. Le dérèglement climatique qui fait suite obligera l’être humain à changer son comportement actuel.
Que feriez-vous si, du jour au lendemain, vous vous retrouviez dans le noir total, chaque nuit ?
Que feriez-vous si, du jour au lendemain, vous étiez privé de tout votre confort, même le plus minime ?
Jack, Steve, Joshua, Jiao, Laura et Thibaut vont le vivre pour vous. Confrontés à plusieurs catastrophes naturelles de dimension mondiale, comment vont-ils évoluer, mais surtout survivre ?
Est-ce l’apocalypse ? Peut-on qualifier ainsi la disparition de notre technologie et des sources d’énergie que nous connaissons de nos jours ?
Et si ce jour était demain ?

Né en 1977 à Montpellier, Ludovic Spinosa est un autodidacte atypique. Déjà auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine des sciences humaines, il se lance aujourd’hui dans la littérature à travers ce premier roman de science-fiction.

Mon avis

J’ai découvert cet auteur sur facebook et je suis ravie d’avoir pu lire Tempêtes Solaires qui est un roman science fiction mais quand même plus un roman d’anticipation ou une docu fiction.

Ce qui fait le plus peur, du moins pour moi, dans ce livre finalement ce n’est pas la catastrophe naturel qui arrive mais plus de voir encore une fois et puissance mille qu’une minorité de d’humains (et on pourrait se poser la question sur leur part d’humanité)  fait régner la violence, le meurtre et autres horreurs.

La tempête solaire est tout de même horrible par tout ce qu’elle engendre de négatif, les difficultés d’adaptation des l’Humains, repartir 200 ans voir plus en arrière du jour au lendemain.

 

J’ai apprécié l’écriture de l’auteur, ce livre est très agréable à lire et assez addictif. J’ai bien aimé l’alternance de chapitres pour les différents protagonistes. Un roman assez noir et je rejoins totalement l’auteur sur la religion « il était une fois…  » exactement la même vision de la chose.

 

Le livre commence le 14 décembre 2026…je pourrais vous en dire plus mais il vaut mieux que vous lisiez Tempêtes Solaires pour en savoir plus, ce livre est très réaliste sans sentimentalisme comme dans les films catastrophes.

Une très bonne lecture.

 

 

Le songe d’une nuit d’été – William Shakespeare

éditions Librio

93 pages

 

Quatrième de couverture

Les elfes s’éveillent quand les humains s’endorment.Comment ces deux mondes peuvent-ils alors communiquer ? Contre les lois irrationnelles des bois s’affrontent celles, anti-naturelles, de la cité d’Athènes. Hermia en est une victime. Égée, son père, veut la marier à Démétrius, lui-même convoité par Hélène. Hermia se réfugie dans la forêt, royaume des esprits et des lutins… Comédie légère en cinq actes, en vers et en prose, écrite en 1595, Le songe d’une nuit d’été est un hymne baroque et féerique au pouvoir de l’imagination.

Mon avis

Voilà un petit livre qui fait du bien, une Grande pièce de théâtre pour être plus juste. J’aime beaucoup William Shakespeare, la première que je l’ai lu je m’attendais à quelque chose de ardu pas facile d’accès et j’ai été très surprise de voir combien lire cet auteur était agréable et pas du tout compliqué.

Le songe d’une nuit d’été et une pièce délicieuse avec une pointe d’humour et des jeux de mots notamment page 89 qui montre une facette de l’homme qu’était Shakespeare.

L’auteur en profite un peu pour fustiger la société aristocratique vis-à-vis des comédiens, c’est subtil mais bien présent.

J’ai bien évidemment adoré la présence des fées et des elfes, ils adoucissent la cruauté d’une société où on ne choisit pas sa vie amoureuse et sa vie tout court.

Entre féerie, suspense et un soupçon d’humour Le songe d’une nuit d’été est un régal, à lire absolument, vous ne regretterez pas du tout, un petit chef d’œuvre.

Quatre racines blanches – Jacques Saussey

Saussey---quatre-racines-blanches

éditions Les Nouveaux Auteurs

499 pages

Quatrième de couverture

Quand un combat acharné s’engage contre la pègre québécoise, meurtres, trafics et enlèvements s’enchaînent. Seul témoin de l’enlèvement d’une inconnue et du meurtre de l’un de ses collègues canadiens, le capitaine français Daniel Magne échappe de justesse à la mort. Sollicité par la Sûreté du Québec pour l’aider à identifier les assassins, Magne et sa co-équipière Lisa Heslin, vont se heurter à une enquête hors juridiction des plus difficiles. Sans le savoir, ils viennent de mettre les pieds sur le territoire de l’un des criminels les plus dangereux du Canada.
Mon avis
Lecture moyenne, je n’ai pas trop accroché, je trouve que l’auteur c’est un peu trop dispersé en abordant plusieurs sujets différents et j’aurais largement préférais qu’il se focalise sur un seul.
Je ne pense pas relire cet auteur en fait !!
1

Soeurs sorcières – livre 3 – Jessica Spotswood

captu1re

éditions Nathan

438 pages

 

Quatrième de couverture

Cate et Maura, les deux sœurs aînées, ne se comprennent plus. Maura semble désormais prête à tout pour que les sorcières accèdent au pouvoir. Même à commettre les plus viles atrocités. Cate en est horrifiée et, par-dessus tout, elle ne lui pardonne pas d’avoir effacé la mémoire de Finn, son grand amour. Même Tess, submergée par des visions funestes, ne semble plus en mesure de les réconcilier. Les deux sœurs doivent faire des choix radicaux, quitte à s’opposer l’une à l’autre… et à risquer de voir la prophétie – selon laquelle une sœur mourra de la main d’une autre – se réaliser.

 

Mon avis

Coup de coeur pour cette trilogie, une excellente lecture et je désespère de voir tous ces livres géniaux catalogués en livre jeunesse, c’est bien dommage tout de même ! Dommage parce que pas mal de lecteurs risquent de passer à côté s’ils n’ont pas la curiosité de s’aventurer dans les rayons jeunesse.