le conte

Tous les articles tagués le conte

Le pays des contes – Le sortilège perdu – Chris Colfer

Publié 31 octobre 2013 par sylviecerisia

LE-PAY~1

Editions Michel Lafon

413 pages

Un immense merci à clip_image002

et aux éditions Michellafonpour cette merveilleuse lecture

Quatrième de couverture

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle  magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

Mon avis :

Cette lecture a été un régal du début à la fin ! Le lecteur est réellement transporté au pays des contes, que du bonheur, du moins cela l’a été pour moi.

J’ai vécu les aventures des jumeaux Alex et Conner avec un plaisir non dissimulé. Quelle joie de retrouver les gentils et les méchants des contes, que ce soit Blanche-Neige, Boucle d’Or, La Belle au bois Dormant, La Méchante Reine, le Grand Méchant loup et toute sa meute et tant d’autres. Certains machiavélique, d’autres gentils, arrogants, charmants, courageux…

Tout m’a plu dans ce roman : l’écriture de l’auteur, l’histoire, les personnages, la  couverture du livre, la carte en début et fin du roman.

 L’ambiance et la magie des contes sont bien présentes, le lecteur est transporté au pays des contes tout comme Alex et Conner à la différence d’eux qui voulaient rentrer chez eux, j’aurais bien aimé y rester un peu plus longtemps.

L’auteur est un jeune homme connu pour son rôle dans la série Glee, pour ma part je ne connaissais ni l’acteur ni la série. Il réinterprète les contes où plutôt la suite des contes que nous connaissons toutes et tous à sa manière et je dois dire d’une manière qui pour ma part m’a beaucoup séduite !

Ce livre vise un jeune public cela va de soit mais il m’a totalement charmé, je n’ai cherché à réfléchir à ce que je connaissais déjà des personnages ou à voir le plausible ou pas. J’ai vécu la quête des objets pour le sortilège des voeux avec les deux jeunes protagonistes et je me suis laissée envoûter par ce pays des contes. Résultat : j’ai passé un moment merveilleux avec ce livre et j’espère bien retourner au pays des contes avec le tome 2.

 

La femme du futur et autres contes paradoxaux – François Coupry

Publié 19 février 2013 par sylviecerisia

la-femme-du-futur-francois-coupry-9782355932045

404 pages

Editions Pascal Galodé

 

logo_pascal_galode http://www.pascalgalodeediteurs.com/

 

 

 

Quatrième de couverture

La Femme du Futur parle du paradis. Une civilisation où l’on gagne de l’argent sans travailler, où les banques donnent sans compter, où il n’y a plus de pauvres, où tout le monde s’aime. Une jeune fille s’émeut de cette merveilleuse situation, et tente d’en douter.

Ce conte inédit est accompagné de trois rééditions de textes introuvables et cultes. Jour de Chance, où un assassin récidiviste ne parvient pas à se faire juger, emprisonner, et demeure innocent. Nos Amis les Microbes (Une Journée d’Hélène Larrivière), où la vie d’une jeune femme est racontée du point de vue de ses sympathiques et joyeux microbes. Ventre bleu, où le héros se trouve si heureux dans une clinique qu’il se crée des maladies pour y rester.

Ces contes, par l’auteur du Fils du Concierge de l’Opéra, de L’Enfant qui lisait dans le ciel, du Rire du Pharaon, des Souterrains de l’Histoire, subliment un art du paradoxe qui met nos idées ordinaires sens dessus dessous.

 

Mon avis

Grâce aux éditions Pascal Galopé que je remercie, j’ai découvert un nouvel auteur : François Coupry. Ce livre regroupant quatre contes paradoxaux m’a assez plus. Par contre ils portent bien leur nom !! parce que pour être particulier et bizarre ces contes sont effectivement paradoxaux, surtout Jour de chance, Ventre bleu et surtout Nos amis les microbes. J’ai eu parfois du mal à tout saisir, comprendre et analyser !!! Je me suis souvent sentie perdu lors de cette lecture c’est pourquoi j’ai préféré et de loin le dernier conte « La femme du futur » qui donne le nom de ce recueil de nouvelles. Ce dernier m’a vraiment plus, il était je trouve plus cohérent, il tendait plus vers l’anticipation que vers le conte où le raisonnement logique n’a que peu de place.

Avec ces contes j’ai du mal à me faire une idée du style et de l’écriture de l’auteur. Le quatrième conte était agréable à lire, assez prenant, d’un style assez fluide par contre les trois premiers m’ont paru difficile à lire, un peu prise de tête, j’avais du mal à savoir où j’en étais. Cependant l’auteur arrive à garder le lecteur, à le faire rester accroché à ses mots puisque j’y ai quand même trouver de quoi satisfaire mon envie de lire.

Cette lecture est donc assez particulière mais elle vaut largement le coup si je puis dire d’être lu. A vous maintenant de vous faire une idée !!

Et encore une fois un grand merci aux éditions Pascal Galopé.