La trilogie du Tearling – Reine de cendres tome 1 – Erika Johansen

Editions Le livre de Poche
598 pages

Quatrième de couverture
Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde l’escorte de son repaire à la capitale, où elle doit reconquérir la place qui lui revient de droit. Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente. Long périple semé d’embûches, plein de bruit et de fureur, de trahisons et de combats… Pour Kelsea, l’épreuve ne fait que commencer.

Mon avis
Enorme coup de coeur pour ce premier tome. Il est dans ma Pal depuis plusieurs mois et je suis ravie de m’être lancée enfin dans cette trilogie. J’ai adoré, ce tome 1 est tout ce que j’aime .
L’écriture est super agréable, l’histoire captivante et intéressante. On rentre très vite dans le livre, j’ai été tout le long de ma lecture au côté de Kelsea, totalement en immersion.
Tout est parfait (pour moi) dans ce livre, des détails mais pas trop, c’est hyper bien contruit, les personnages semblent tellement réel.
 
Ce livre est un pépite j’adore !!! j’espère que j’aimerais autant les tomes 2 et 3.
 
 

Soif – Amélie Nothomb

Editions Albin Michel
151 pages

Quatrième de couverture

« Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

Mon avis
D’après beaucoup ce livre est le meilleur roman d’Amélie Nothomb, d’ailleurs elle est bien partie pour gagner le prix Goncourt.
Pour moi il est le pire. Je n’ai pas du tout adhéré au sujet mais surtout quelle facilité pour l’autrice !!! aucune originalité, un livre ennuyeux vu que l’on connait l’histoire de A à Z. Je n’ai pas compris pourquoi elle avait écrit ça ! du déjà vu !
A part l’écriture de l’autrice qui est agréable je n’ai rien aimé dans ce livre !

Le Passageur-tome 2 – Le journal et le serpent -Andoryss

307 pages
Editions LYNKS

Quatrième de couverture
(attention spoiler )


Rom sédentarisé, Matéo est un Passageur, chargé d’aidé l’âme des morts à passer de l’autre côté. Projeté à Paris, pendant l’occupation nazie, il rencontre le spectre d’une femme aux pouvoirs terrifiants. Une femme qu’il doit aider au mépris de sa propre vie. Car s’il échoue, le cours de l’Histoire pourrait être bouleversé… C’est bientôt Noël.
Les enfants Soler ont emménagé à Paris. Matéo panse ses plaies. Luisa s’efforce de s’adapter à son collège pour surdoués. Et Diego protège les siens.
C’est bientôt Noël.
Le jour où Matéo s’inscrit dans son nouveau lycée, il croise une étrange fille rousse. Une fille qui menace son âme de Passageur. Une fille qui lui ressemble.
C’est bientôt Noël.
Mais dans le passé, où l’attire l’âme affamée, c’est l’été. C’est l’été dans Paris, occupé par les Allemands. C’est l’été, au sein de l’hôpital Sainte-Anne, où patiente, celle qui l’a convoqué. Une prophétesse aux pouvoirs terrifiants qui le veut pour messager. Pour Matéo, le temps est compté. Car il est le Passageur, et s’il n’accomplit pas sa mission, ce n’est pas seulement sa vie qu’il risque, mais celle d’une fille rousse de l’autre côté du voile, mais celles des milliers de personnes qui se battent au nom de l’humanité…
Paru en 2018 aux éditions Lynks, Le Coq et l’enfant, premier opus duPassageur a reçu un excellent accueil des lecteurs comme de la critique et a été sélectionné pour le Prix imaginales des Lycéens 2019 ainsi que pour le PLIB 2019 (prix des blogueurs et booktubers)

Mon avis

Le premier tome a été un coup de cœur et ce second tome est une gros coup de cœur. Pas mal de choses ont été mis en place dans le tome 1 et dans  tome 2 nous sommes directement dans le vif du sujet.

Ce qui est très appréciable dans cette saga c’est que chaque tome trouve sont dénouement sans attendre le tome suivant, pas de chapitre inutile, chaque page est essentielle.

Fort heureusement je n’ai pas lu la quatrième de couverture avant de commencer ma lecture. Je viens d’en prendre connaissance en faisant mon billet. A mon goût elle en révèle beaucoup trop et du coup ma bonne habitude de ne jamais lire les quatrièmes m’a encore une fois été profitable.

J’ai tout aimé dans ce tome, l’écriture, les personnages, tout aussi bien ceux que l’on connaissait déjà que les nouveaux. Des passages émouvants, d’autres un peu stressants. Un tome hyper complet, c’est vraiment du très bon.

J’achèterais le tome 3 et les suivants s’il y en a les yeux fermés. Je pense et je suis même certaine que l’autrice nous fera voyager dans le temps et que nous aurons encore énormément de choses à apprendre sur Les passageurs.

Un petit mot sur la couverture qui est superbe. Des petites surprises attendent le lecteur à la fin des chapitres.

Tout est là pour passer des moments parfaits de lecture.

Un très grand merci aux Editions Lynks.

Le Passageur – tome 1 – le coq et l’enfant de Andoryss

283 pages

éditions Lynks

Un très grand merci aux Editions Lynks pour leur confiance.

et un très grand merci pour cette superbe box

Quatrième de couverture

Matéo Soler sait que les fantômes existent. Il le sait parce que sa mère en a aidé des dizaines à trouver le repos, jusqu’à ce qu’elle-même meure, des années auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c’est qu’il hériterait de son pouvoir. Devenu Passageur à son tour, le voilà contraint de lutter contre un trushal odji, une âme affamée. Pour s’en libérer, Matéo n’a d’autre choix que de rejoindre l’âme dans son époque d’origine afin d’y apaiser sa mort. Mais alors qu’il est propulsé au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tâche ne sera pas si facile…

Mon avis

 J’ai eu la chance d’avoir été sélectionnée pour la box Le Passageur tome 1 et 2 de Andoryss. J’ai postulé pour cette box pour la couverture intrigante, le titre et le nom de l’autrice. Je n’ai pas lu la quatrième de couverture comme à mon habitude, que ce soit avant ou après réception.

La box est superbe, j’ai beaucoup de chance.

Je suis totalement enchanté de cette lecture, ce tome 1 est un coup de cœur. J’adore les romans historiques et les voyages dans le temps et principalement dans le passé, là j’ai été comblée ! L’autrice allie les deux avec brios.

De plus le choix de l’origine des personnages principaux et je trouve excellent, elle met en avant des personnes exclues de la société même et surtout dans leur propre pays à cause de leur origine. Elle met en avant entre autre leurs croyances.

Ce livre est en tout point passionnant du début à la fin. Personnellement je ne suis pas trop fan de tout ce qui est fantôme, esprit des morts et autres choses du même genre mais là on est au dessus de tout ça. L’autrice rend tout cela tellement crédible, réaliste, passionnant et vivant que j’ai adhéré à ma lecture à cent pour cent et au-delà .

L’écriture est belle et fluide, les personnages super attachants. Totalement enchanté , comme je l’ai déjà dis, je vous incite vraiment à vous plonger dans Le Passageur, du très bon à tout point de vue.

Par chance j’ai le tome 2 sous la main et je peux continuer ma lecture …

Les reins et les coeurs de Nathalie Rheims

216 pages

Editions Léo Scheer

Merci à GILLES PARIS et aux Editions Léo Scheer

Quatrième de couverture

Dans ce récit, fait de tensions et d’émotions extrêmes, Nathalie Rheims nous mène, pas à pas, dans la descente aux enfers où l’a entraîné une maladie génétique.

« J’avais fini par imaginer que les reins, parce qu’ils fonctionnent sans qu’on puisse rien en savoir, sont le véritable siège de l’inconscient. J’avais opté pour les maintenir dans cette sphère de mon ignorance. Inutile de fouiller dans ces zones d’ombre, je savais très précisément où cela me conduirait. Qui étais-je pour me croire l’égale de celui qui, seul, peut sonder les reins et les cœurs ? »
Pour écrire ce texte, Nathalie Rheims n’a pas été guidée par son imagination. Confrontée à une réalité implacable, elle raconte une année de lutte contre un mal singulier, qui, de génération en génération, frappe toutes les femmes de sa famille. Arrivée aux limites de ce que le corps et la conscience sont capables d’endurer, elle doit faire un choix, auquel elle n’aurait jamais cru devoir faire face, un choix sublimé par le don, mais rongé par le sentiment de culpabilité.
Les Reins et les Cœurs est son vingtième livre.


Mon avis

Les reins et les cœurs a été une très belle lecture pleine en émotions. Nathalie Rheims nous narre l’épreuve qu’elle a dû endurer, l’expérience de la maladie, l’expérience du destin inéluctable, l’expérience du don. Un témoignage sans voyeurisme ni  exagération  ni  impudeur.
Comme tous les autres livres de l’autrice il est très bien écris, les mots sont justes, les sentiments et les émotions sont décrites tout en simplicité, sans exagérations.
Ce livre est captivant, instructif et avec une très grande dimension humaine. Ce livre m’a paru malgré le sujet grave et dramatique, rempli de lumière, d’espoir, d’amour et vie.
 
Que dire de plus hormis de vous inciter à lire ce récit.


Toi, Pauline de Janine Boissard

251 pages
éditions FAYARD

Merci aux éditions FAYARD

Quatrième de couverture

Et revoilà Pauline, dont on fête aujourd’hui les dix-neuf ans. Son rêve de toujours  ? Ecrire. Mais où trouvera-t-elle la confiance qui lui manque pour se lancer  ?
Dans les bras de Paul, son nouvel amour, et comme elle artiste blessé.
Quant à l’inspiration, elle la trouvera au sein même de sa famille.
Dans l’héroïsme de Claire, prenant la défense d’une grand-mère attaquée par des voyous dans le RER. Dans l’incroyable et courageux combat de Cécile, volant au secours d’une amie de collège victime de harcèlement. Et dans le cœur brisé de celle que tous croyaient si forte  : Bernadette.
C’est tout ça, La Marette.
 
Toi, Pauline est la suite (et la fin) des Quatre filles du docteur Moreau, nouvelle version de L’esprit de famille qui valut à Janine Boissard un immense succès.

Mon avis

Lorsque j’ai accepté ce partenariat je n’ai lu que le tout début du synopsis et j’ai eu tort, j’ai retenu « l’esprit de famille » et  « Pauline ».  Mais j’aurais du tout lire « Toi, Pauline est la suite (et la fin) des Quatre filles du docteur Moreau, nouvelle version de L’esprit de famille « . 

Je n’ai pas vu que c’était la suite de la nouvelle version de L’esprit de famille retranscrite à notre époque d’où pour moi une grosse déception puisque je m’attendais à la suite de L’esprit de famille qui se passe environ fin des années 1970 ou début des années 1980.

Et là pour moi l’intrusion du colissimo, internet, cyber harcèlement, PMA GPA et autres étaient pour moi de véritables anachronismes ! Je n’ai pas retrouvé les personnages que je connaissais ni l’époque où l’histoire devait sous dérouler du moins pour moi. Je ne savais même pas qu’une nouvelle version existait !

Un très bon roman en tant que suite de Les quatre fille du docteur Moreau mais je n’ai pas pu l’apprécier à sa juste valeur.

Si vous avez aimé la nouvelle version de L’esprit de famille ce nouvel opus de Janine Boissard vous plaira assurément.

Le garçon & la ville qui ne souriait plus – David Bry

 

 

Editions LYNKS

362 pages

Quatrième de couverture

Paris. XIXème siècle. L’Église de la Norme a parqué tous ceux qui ne sont pas conformes à la Cour des Miracles. Romain, 15 ans, est fasciné par ceux que l’on nomme les anormaux. Quand il apprend l’existence d’un complot visant à les éliminer, il décide de tout faire pour les aider.

Romain fuit chaque nuit sa demeure bourgeoise et confortable, pour rejoindre la Cour des Miracles où vivent les anormaux – fous, difformes, obèses, et autres parias parqués là par les Lois de l’Église. Le soir de ses quinze ans, il découvre qu’un terrible complot vise les habitants de la Cour.
Des coupe-gorges de Mouffetard aux ruines de Notre-Dame, il devra compter sur son ami Ambroise, sur Joséphine, Lion et Akou, pour lever le voile sur la conjuration et échapper aux terribles Lames Noires, à la solde de l’archevêque de Paris.
Dans un monde assombri par la peur et l’intolérance, le salut peut-il venir de quelques adolescents en quête d’amour et de liberté ?

Une réflexion sur l’adolescence et la difficulté d’être soi
Un hymne à la liberté et à la différence
Suspens et romantisme dans un Paris inspiré de celui de Notre-Dame-de-Pari

Mon avis

Ce livre est un coup de cœur et une très belle découverte. Ce fût une excellente lecture et une lecture parfaite, parfaite parce que tout est réuni pour amener le lecteur/lectrice dans un univers bien précis et dans le quotidien d’hommes, de femmes et d’enfants qui vivent et survivent dans une ville devenue effrayante.

La couverture du livre est belle et recherchée tout comme l’intérieur du livre qui est illustré de  différents petits dessins au fil des chapitres. Ces derniers sont courts mais pas trop, juste ce qu’il faut. C’est une lecture captivante, je me suis rapidement attachée à certains personnages, à plusieurs en fait et j’ai vu presque avec angoisse la fin du roman approcher. J’ai été en totale immersion dans ce livre du début jusqu’à la fin.

J’ai adoré le côté historique qui est rendu vraiment réel avec les documents au début de chaque chapitre. L’auteur décrit une ville sombre où règne la peur, la trahison et l’intolérance envers des êtres jugés différents mais une ville où une lueur d’espoir est présente aussi.

Ce roman est très actuel, il fait pas mal réfléchir et je le verrai bien porté à l’écran .

J’ai vraiment adoré ce livre et je vous incite plus que vivement à vous le procurer et à le lire. Un très grand merci aux éditions Lynks pour cette superbe découverte