The book of Ivy tome 1 et The revolution of Ivy tome 2 – Amy Engel

éditions Lumen

Tome 1 – 341 pages

Tome 2 – 321 pages

 

Quatrième de couverture TOME 1

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ?

À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

Cette année, mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance.

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d’Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d’amour torturée.

Mon avis pour les tomes 1 et 2

Comme j’ai lu les tomes 1 et 2 en un week-end je fais un seul billet pour cette duologie que j’ai beaucoup aimé.

Il s’agit d’une série de dystopie young adult qui se lit très rapidement et qui est très addictive. J’ai passé un excellent moment avec  Ivy et Bishop.

Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est que l’on comprends assez vite que tout n’est pas noir ou blanc, le bien ou le mal. Cela m’a rassuré pour ma lecture parce que j’ai eu un peu peur de voir le cliché d’un côté les méchants qui ont pris le pouvoir et de l’autre les gentils qui subissent. Finalement les pires ne sont peut-être pas ceux que l’on pourrait croire.

J’ai beaucoup aimé aussi la relation Ivy/Bishop où là aussi j’ai été agréablement surprise.

J’ai aimé aussi l’univers post-apocalyptique, assez voir très cohérent.

 

Lorsque j’ai fini le tome 1 j’avoue que j’étais heureuse d’avoir le tome 2 sous la main, je l’ai enchaîné direct bien évidemment.

Le tome 2 est assez différent du tome 1, on est plus dans la survie, déjà nous ne sommes plus dans le même lieu, mais dans un lieu hostile, le danger est constamment là. La lutte pour survivre est âpre et une quête de chaque jour.

Ivy va faire de belles rencontres je pense à Ashley et Caleb et d’autres moins bonnes, surtout une. Il va se passer pas mal de choses.

 

Une très bonne duologie que je vous encourage à lire, d’autant qu’elle est sortie en poche aux éditions PKJ.

Pour ma part je n’aurais pas le plaisir de garder les livres dans ma bibliothèque vu que je les ai empruntés.

 

Je pense pouvoir dire que j’ai eu un coup de cœur pour ces deux tomes pour la qualité de l’écriture, les personnages attachants et même pour ceux qui le sont moins, pour l’univers créer par l’auteur, pour le suspense.

 

Au bois dormant – Christine Féret-Fleury

éditions BlackMoon

345 pages

Quatrième de couverture

Depuis que je suis née, ma vie ressemble à un conte de fées.

Mais ne vous y fiez pas! La vie d’une belle au bois dormant n’est pas rose.

Mes parents me font déménager sans cesse, ils me surveillent jour et nuit, je ne suis pas libre comme les autres. Ils ont la hantise de me voir grandir

Car il le leur a promis:

le jour de mes seize ans,

je devrais mourir…

Mon avis

Ce livre est également un emprunt médiathèque et il va falloir malheureusement que je le ramène. Je l’ai choisi pour le titre et pour la couverture, et, comme à mon habitude je n’ai pas lu la quatrième de couverture (ne lisez pas celle des sites de ventes en ligne elle raconte tout le livre ou presque !!!).

Au bois dormant  est un page turner, une fois ouvert il est une totale addiction livresque. Je me suis même levée le dimanche matin à 6h15 très précisément pour pouvoir le finir, c’est dire son efficacité en tant que thriller.

J’ai beaucoup apprécié l’écriture de cette autrice et encore plus aimé cette réécriture de conte. Elle écrit principalement des livres jeunesse, il me semble à partir de 9 ans donc même pas des young adult mais elle devrait se mettre à écrire des thrillers parce que Au bois dormant est bigrement efficace.

Comme vous l’aurez sûrement compris avec le titre il s’agit d’un réécriture de la Belle au bois dormant.

Contrairement à certaines réécritures de contes nous sommes loin d’un copier/coller transposé à notre époque, ce qui est pour moi d’une facilité absolue.

Ici l’autrice nous écris un thriller digne de ce nom, à la limite elle s’est juste inspirée du conte, suspense, tueur machiavélique, on bascule dans la dimension d’un fou, certes très intelligent mais un monstre.

J’ai beaucoup aimé Clara et ses amis tout comme Jude et Yuko tout comme le rythme de ce livre, il n’y a pas de poses ou de passages où rien n’arrive où il n’y a pas de révélations petites ou grandes.

 

Une très bonne lecture, à lire absolument !

 

Aristote et Dante découvrent les mystères de l’univers – Benjamin Alire Saenz

éditions PKJ

358 page

Quatrième de couverture

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

Mon avis

J’ai entendu parler de ce livre depuis plusieurs mois et chaque fois en bien. Lorsque je l’ai vu à la médiathèque je n’ai pas hésité une seule seconde et je l’ai pris. Maintenant ça m’embête un peu de le rendre mais il faudra bien. J’aime bien avoir dans ma bibliothèque les livres coups de cœur et ce livre est un beau, un immense et un grand coup de cœur.

Je l’ai lu assez vite, il y a beaucoup de dialogues plutôt court et les chapitres sont aérés la plupart du temps, voilà pour la forme. Le contenant est superbe, j’adore cette couverture.

Le contenu de ce livre est quant à lui beau, une pépite ce livre, une fois ouvert on ne le pose plus ou peu.

Pas facile du tout de décrire ce que j’ai ressenti durant ma lecture mais après avoir lu la dernière page, la dernière ligne j’ai fini le larmes aux yeux.

Voilà, j’ai ressenti une belle et grande émotion à la lecture de ce livre, quelque chose de beau, de vrai, c’est vraiment une magnifique lecture.

L’auteur aborde plusieurs thèmes avec talent et délicatesse. Le lecteur entre à pas feutrés dans la famille de Aristote et dans une moindre mesure dans celle de Dante.

 

Un livre qui doit être absolument lu.

 

Emprunts médiathèque

Aujourd’hui je suis allée me réinscrire à la médiathèque et depuis le temps que je n’y étais pas allée j’avais oublié combien c’est génial de pouvoir emprunter plein de livres sans débourser un centime, bon l’inconvénient c’est que je ne pourrais pas les garder ! Je me console en me disant que niveau financier et niveau place on peut pas tout acheter !

En tout cas je suis ravie des livres que j’ai pris. J’y étais allée essentiellement pour emprunter Genèse de Maxime Chattam le tome 7 de Autre Monde qui n’est pas encore sorti en poche (je l’achèterai lorsqu’il sera sorti pour avoir toute la saga vu que j’ai les tomes 1 à 6 en format poche) et pour le tome 1 de la trilogie de Bartiméus de Jonathan Stroud, ces deux livres je vais les lire avec Fée_Gnomène du blog Au Fil des Mots.

Et forcément j’en ai vu plein que je voulais lire depuis un moment, je vous mets la photo de mes futures lectures, j’ai tous envie de les lire très très vite !!!