La conjuration primitive – Maxime Chattam

éditions Pocket

536 pages

Quatrième de couverture

Et si seul le mal pouvait combattre le mal ?

Les enquêteurs les surnomment La Bête et Le Fantôme… Si les meurtres qu’ils commettent ne se ressemblent pas, leur sauvagerie est comparable. Et que penser de cette mystérieuse signature commune – *e – qui écarte la piste de serial killers isolés ? Les tueurs se connaissent-ils ? Mais bientôt, La Bête et Le Fantôme ne sont plus seuls. Les crimes atroces se multiplient, d’abord en France, puis à travers l’Europe tout entière. La prédation à l’état brut. Une compétition dans l’horreur… Pour tenter d’enrayer cette épidémie, et essayer de comprendre : une brigade pas tout à fait comme les autres, épaulée par un célèbre profiler.

Mon avis

Excellente lecture, très bon thriller que je recommande vivement mais pas mal de scène assez horrible à lire !

Désolée pour mon avis méga court mais je n’ai pas envie en ce moment de passer du temps à écrire mes chroniques donc c’est  minimum

du minimum !!!

En lecture commune avec Fée_Gnomène

 

Les lionnes de Venises – Mireille Calmel

éditions XO éditions

345 pages

Un immense merci à la team et aux  pour ce beau partenariat

 

Quatrième de couverture

Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu’elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu’elle recèle le secret du pouvoir absolu.

 

Mon avisJe suis ravie d’avoir lu ce livre. Une très bonne lecture. J’ai aimé l’écriture de l’auteur et l’histoire qu’elle nous conte. J’ai apprécié le saut dans le passé même si j’ai eu parfois un peu de mal avec quelques personnages historiques mais rien d’insurmontable !

Lucia est un personnage féminin très intéressant, elle est volontaire et courageuse. D’une vie simple avec son père elle va basculer dans une vie de complots et de clandestinité. Lucia va rencontrer et croiser un grand nombre de personnages plus ou moins sympathiques à son égard voir totalement haineux. Elle est une héroïne que l’on prend plaisir à suivre et à laquelle on s’attache rapidement.

Et bien sûr il y a Marco, intelligent, cultivé, fort et courageux, on ne peut que l’apprécier.

Dans ce livre on croise pas mal de personnages, certains aux destins tragiques, je pense notamment à Lucia. D’autres sont détestables, machiavéliques et cruels.

Autre « personnage » central du livre, Venise, une Venise de 1627 que l’autrice nous décrit avec beaucoup de réalisme, un régal…comme tout le livre.

Avec Les lionnes de Venise je découvre cette autrice que je n’avais jamais lu et je contente de cette découverte. Ce livre est un très bon roman historique mais aussi un roman d’aventure. Il est très captivant et donc se lit très vite tant il est difficile de le lâcher. Il s’agit d’un tome 1 et j’ai hâte de pouvoir lire la suite.

 

Interview de l’autrice sur le site XO éditions http://www.xoeditions.com/livres/les-lionnes-de-venise/

Le secret de l’inventeur – tome 1 Rébellion – Andrea Cremer

éditions Lumen

406 pages

Quatrième de couverture

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…

Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, 16 ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la luttent contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie.

Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d’amis qui l’entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats d’acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Mon avis

J’ai emprunté ce livre à la médiathèque parce que je l’avais vu « passer » sur des blog et forums. Je n’ai pas lu le résumé avant de le lire et je l’ai pris juste pour sa sublime couverture (comme très souvent). Comment résister à cette superbe illustration steampunk ?

J’avais un peu peur de ne pas pouvoir m’immerger dans cet univers steampunk. C’est un genre littéraire que je ne connais pas et qui me fait un peu peur, cependant  j’apprécie beaucoup l’aspect esthétique c’est pour cela que j’ai tenté l’aventure et j’en suis ravie.

 

J’ai beaucoup aimé ma lecture, l’univers créer pas Andrea Cremer est fascinant, beau et intriguant. L’écriture de l’auteur est très agréable, le rythme vif, les personnages bien campés. J’ai beaucoup apprécié Linnet et dans une moindre mesure Lord Ott mais ma préférence va à Charlotte une jeune fille de caractère mais pas impulsive.

Par contre je n’ai pas compris le suspense fait autour de la véritable identité de Grave. Je me suis doutée tout de suite non pas qui il était mais ce qu’il était. Bon ce n’est pas une évidence pour les protagonistes du roman bien sûr.

 

Ce livre foisonne de détails tant au niveau de l’histoire qu’au niveau des descriptions pour les Catacombes et pour la Cité Flottante. c’est un régal à lire.

 

Ce livre a été une belle découverte et j’ai hâte d’aller chercher le tome 2 à la médiathèque.

Autre Monde – Genèse – tome 7 – Maxime Chattam

éditions Albin Michel

618 pages

Quatrième de couverture

Traqués par l’empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s’emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu’il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu’ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d’incroyables révélations. La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires. L’ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s’achève et livre enfin tous ses secrets.

Mon avis    ATTENTION SPOILERS

Voilà j’ai fini cette saga, l’aventure s’achève avec ce tome 7 « Genèse ». J’aurai aimé avoir un coup de cœur mais mon avis est assez mitigé.

Je trouve que l’auteur a construit sa saga un peu trop comme un thriller : tout le livre est noir, quasiment rien n’arrive de positif jusqu’au moment où le psychopathe est démasqué. Là il en va un peu de même et c’est très très lassant, dès que l’on croit que quelque chose de positif va arriver pour les Pans et bien au dernier moment tout se retourne contre eux pour le pire ! Tellement bien qu’au bout d’un moment on s’y attend.

Les tomes 6 et 7 ne m’ont pas été agréable à lire et j’avais hâte d’en finir. Oui je sais c’est décevant à dire ça après avoir lu 7 tomes mais finalement j’aurais dû me fier à mon instinct lorsque j’ai lu le premier tome qui m’avait déçu. Mais d’un autre côté je ne regrette pas mes lectures.

Après c’est très bien fait, un univers complexe et dense crée par un talentueux auteur mais je n’ai pas pu accrocher. Trop de longueurs, trop de choses, ça part un peu dans tous les sens alors qu’il y a une quête et l’auteur aurait dû se concentrer plus sur cette quête. Je lis pas mal de fantasy et je suis habituée c’est vrai à un autre rythme dans le déroule d’une saga.

En ce qui concerne plus précisément ce tome 7 je dois dire que globalement je l’ai préféré au tome 6 (forcément vu qu’il y a enfin du positif et une conclusion)mais là toujours pas de coup de cœur. Le final est cohérent et je m’attendais à peu près à ça.

Pas mal déçu quand même d’apprendre que la tempête et ce qui en découle ne soit pas du fait de la Terre/Gaïa qui veut punir les hommes mais du fait de Ggl la trame informatique du monde qui veut prendre le pouvoir et asservir les hommes. Je préférais de loin la première version.

Petit détail on va dire mais Melchiot, Balthazar et Gaspar qui viennent voir Ambre dans la grotte est certainement un clin d’œil à la religion ou une touche d’humour,  mais qui n’a absolument rien à faire là, ça casse le moment émouvant, c’est un peu n’importe quoi

Je ne vais pas rentrer dans tous les détailles du livre ou des personnages. Certaines chose m’ont attristé, d’autres m’ont semblé justes. Le sacrifice de certains et certaines anonymes ou pas m’a beaucoup ému.

Ce tome 7 est une bonne conclusion à la saga. Je pense que j’ai fait l’erreur de lire les tomes les uns derrières les autres. En les lisant sur plusieurs mois je pense que j’aurais probablement plus apprécié Autre Monde, mais ce n’est pas certain non plu !

 

Voici le lien de la chronique de Fée_Gnomène avec qui j’ai partagé de très bon moment avec cette lecture commune.

 

 

 

Autre Monde – Neverland – Tome 6 – Maxime Chattam

éditions Le livre de Poche

729 pages

Quatrième de couverture

 L’ennemi a détruit le deuxième Cœur de la Terre, séparé Matt, Ambre et Tobias.
Alors qu’Entropia et ses créatures monstrueuses poursuivent leur entreprise de destruction, Matt découvre Neverland,

la forteresse secrète et mystérieuse des Fantômes, les jeunes rebelles de l’empire d’Oz.

L’Alliance des trois arrivera-t-elle à reformer à temps pour sauver les enfants d’Europe ?
L’heure de révéler les ultimes secrets d’Autre-Monde approche…

 

Mon avis

Grande déception pour ce tome qui ne mérite pas du tout ses 729 pages. 350 pages auraient été amplement suffisant à mon goût ou bien un one shot en plus de la saga. Parce que lorsqu’on a fini ce tome 6 on en est totalement au même point qu’à la fin du tome 5 concernant la quête de l’Alliance des Trois à savoir la recherche du deuxième et troisième Cœur de la Terre. Le deuxième Cœur de la Terre leur est passé sous le nez alors qu’ils le touchaient du bout des doigts, au sens propre comme au figuré parce que là aussi comme dans le tome 5 ce sont surtout les « méchants » qui ont le dessus.

Quant au troisième Cœur de la Terre ils en sont loin très loin…

Alors oui il se passe beaucoup de chose dans ce tome mais on avance pas contrairement à Entropia.

Ce tome foisonne de nouveaux faits, de nouveaux  personnages mais il est trop trop long ! Y’a plein de choses, de l’aventure, en lui-même il serait excellent mais en tant que tome d’une saga et surtout avec 729 pages c’est trop.

Il me tardait vraiment de le finir.

 

Voici l’avis de Fée_Gnomène du blog Au fils des Mots, nous allons lire tout de suite le tome 7 en espérant qu’il nous plaira plus vu que nous avons eu à peu près voir tout à fait le même ressenti pour ce tome.

Autre Monde – Oz – tome 5 – Maxime Chattam

éditions Le Livre de Poche

451 pages

Quatrième de couverture

La guerre avec les Cyniks terminée, les Pans se croyaient enfin en sécurité. Mais Entropia se rapproche inexorablement et rien nesemble pouvoir arrêter sa course dévastatrice. Rien, sauf peut-être la réunion des Cœurs de la Terre. Pour L’Alliance des Trois, c’est la mission de la dernière chance. Objectif : l’Europe, dont on est sans nouvelles. Mais que reste-t-il, là-bas, de l’ancien monde ? Obstacles, pièges, trahisons, les jeunes héros parviendront-ils à leurs fins ? Le sort d’Autre-Monde est en jeu…

ATTENTION SPOILERS

Mon avis

Je dois dire que j’ai pas mal souffert avec cette lecture. La qualité littéraire est là pas de soucis mais la plume de l’auteur est terriblement efficace ! S’il voulait déprimer sont lecteur et bien c’est mission réussie. Que ce livre est déprimant !!! c’est terriblement frustrant de voir les méchants, que dis-je les méchants…les monstres, les ignobles, les horreurs, gagner à chaque fois.

Ce tome est très sombre, il n’arrive absolument rien de positifs aux Pans, tout ce qu’ils entreprennent échoue, je vous le dis c’est déprimant !

Bien sûr le buveur d’innocence (la non présence de majuscules est voulue) que l’exècre au plus haut point est toujours là forcément. Je ne me souviens pas avoir ressenti autant de haine pour un personnage.

Et Oz….on aurait pu penser avoir vu le pire aux Etats-Unis le pays de Matt, on aurait pu penser qu’en Europe la tempête n’aurait pas eu le même effet, j’avais pensé à un effet totalement inverse, un peu le pays des Bisounours quoi ! Et bien mes espoirs ont vite été déçus, en Europe c’est pire, l’horreur absolue avec les usines à l’élixir des abattoirs humains, je n’ai pas de mots pour vraiment qualifier cela. Finalement pas étonnant que ce soit en Europe avec l’histoire qu’elle a eu.

Et puis la fin du livre achève le lecteur ! Je n’avais même pas envie d’enchaîner avec le tome 6.

Mes vœux pour le tome 6 : que le buveur d’innocence et colin soit tués, massacrés, rayé de la surface de la terre. Que Ambre puisse absorber le troisième Cœur de la Terre vu qu’elle n’a pas pu absorber le second. Que l’Alliance des trois soit de nouveau réunie. Et surtout plein de choses positives pour les Pans même si je me demande comme tout cela va finir…

Voici l’avis de Fée _Gnomène

Autre Monde – Entropia – Tome 4 – Maxime Chattam

Editions Le livre de Poche

422 pages

Quatrième de couverture

La guerre est finie.Entre Pans et Cyniks, condamnés à s’entendre, l’équilibre reste fragile.Au nord d’Eden, apparaissent un impénétrable brouillard et ses cohortes de monstres.La Grande Tempête qui a balayé l’Amérique reviendrait-elle détruire la nouvelle civilisation que les Pans tentent de créer ? L’Alliance des Trois pourra-t-elle s’opposer à la menace d’Entropia, royaume du chaos et de la mort ?Autre-Monde est loin d’avoir livré tous ses secrets.

Mon avis

ATTENTION SPOILERS – ATTENTION SPOILERS –

 

Ce quatrième tome a été une très bonne lecture mais un peu moins bonne que le tome 3, il y a deux choses qui m’ont pas mal gênées. La première est le fait que le buveur d’innocence cette espèce de monstres, un être cruel imbu de sa personne, haïssable à un point que c’est pas possible et bien donc le fait que cette espèce d’ordure n’es pas été tué par les Pans ou les Cyniks alliés de Balthazar ça me rend dingue !! Parce que dans ce tome il est pire que qu’avant la guerre, torture des Pans pour contrôler leur altération entre autre…Les profonds sous-sol de la forteresse de la Passe des Loups est l’antre du Mal. J’espère qu’il va se faire tuer avant la fin de la saga ! C’est dingue comme j’ai envie de le tuer ! ça m’insupporte à un point inimaginable !

Bref la deuxième chose qui m’a pas mal agaçait c’est la ressemblance des Tourmenteurs avec le Raupéroden, je me dis qu’il doit y avoir une raison sérieuse parce que là pour le coût c’est la facilité il faut bien le dire .

Bon tout ceci est un détail par rapport à tout ce qui m’a plu dans ce livre qui est très bon.

On est tout de suite happé dans notre lecture, elle commence d’ailleurs très mal et on se rend bien compte que tout n’est pas fini loin de là, un tome très sombre avec des découvertes, l’exploration du nord d’Eden et la découverte d’Entropia. Je regrette un peu, beaucoup même, que les Pans du château qui ont une altération collective donc toutes les altérations et bien ne l’ai plus parce que l’un des leurs est décédé. Cela aurait été tellement une force pour les Pans de Eden.

J’ai beaucoup de tendresse pour les deux sœurs Maylis et Zélie j’espère qu’il ne va rien leur arriver de mal dans les tomes suivants. Elles sont très courageuses, fidèles aux Pans et à leur cause. De belles personnes.

Au niveau de l’écriture, le talent de l’auteur est là, une belle écriture et une livre très addictifs comme les tomes précédents. Je suis très curieuse de voir comment Maxime Chattam va conclure cette saga, je vais d’ailleurs enchaîner je pense les tomes suivants avec ma co-lectrice Fée_Gnomène dont voici la chronique.