Archives

Tous les articles du mois de février 2008

Les trois mousquetaires – Alexandre Dumas

Publié 14 février 2008 par sylviecerisia

les-trois-mousquetaires_couv

576 pages

 

Quatrième de couverture (source amazon.fr)
Dumas séduit, fascine, intéresse, amuse, enseigne. – Victor Hugo. -Tout le monde connaît la verve prodigieuse de M. Dumas, son entrain facile, son bonheur de mise en scène, son dialogue spirituel et toujours en mouvement, ce récit léger qui court sans cesse et qui sait enlever l’obstacle et l’espace sans jamais faiblir. Il couvre d’immenses toiles sans jamais fatiguer ni son pinceau, ni son lecteur. – Sainte-Beuve. –

Les Trois Mousquetaires… notre seule épopée depuis le Moyen Age. – Roger Nimier. –

Les Trois Mousquetaires forment le plus divertissant des romans d’aventures. Leurs personnages, Athos, Porthos, Aramis et d’Artagnan sont sortis des bibliothèques pour descendre dans la rue. Ils ont enseigné l’insolence et l’amitié à beaucoup de jeunes Français qui ont aussi découvert les fatalités de l’amour en rêvant aux belles épaules de Milady et à ses regards de perdition. – Kleber Haedens. –

Mon avis
Portos, Aramis, Athos et d’Artagnan, quatre héros mythiques ! Ce fût un vrai délice retrouver ces personnages de mon enfance dans ce roman.
L’histoire démarre avec un brin de frivolité, un parfum de film de « capes et d’épées ». On retrouve avec plaisir le cardinal de Richelieu, le célèbre Duc de Buckingham, l’histoire des ferrets de la reine, Milady et biensûr les fameux mousquetaires du roi et d’Artagnan.
On découvre une Milady terriblement diabolique. Le cardinal de Richelieu est jubilatoire d’ailleurs ce roman me donne envie de lire une biographie de ce célèbre personnage de l’histoire de France.
Un beau roman d’aventure, un très bon moment de lecture.

Ma note : 8/10

Krondor la trahison – le legs de la faille – tome 1 – Raymond E.Feist

Publié 13 février 2008 par sylviecerisia

Krondor-la-trahison

Présentation de l’éditeur (source amazon.fr
Neuf ans après la chute de Stethanon, de terribles puissances s’éveillent à l’horizon. Le porteur de ces mauvaises nouvelles n’est autre qu’un Moredhel, un elfe noir nommé Gorath. Le sang coule à nouveau. Les Faucons de la Nuit, la guilde d’assassins qu’on croyait anéantie, renaissent de leurs cendres et frappent impitoyablement. La politique redevient un jeu dangereux où l’on égorge le perdant. Les Six, un mystérieux groupe de magiciens, ourdissent dans l’ombre de terribles machinations. Ils veulent mettre à genoux le royaume des Isles! Mais il leur faudra compter avec nos vieux amis Jimmy, Locklear et Pug, bien sûr !

Biographie de l’auteur
Raymond E. Feist est né en 1945 aux États-Unis. Depuis 1982 et la sortie du Magicien, qui ouvre la saga épique du royaume de Krondor (les cycles la Guerre de la Faille, L’Encre-deux-guerres et la Guerre des Serpents), il est l’un des plus grands best-sellers de Fantasy au monde. Ce volume ouvre une nouvelle série dont l’action se déroule entre Ténèbres sur Sethanon et Prince de sang.

Mon avis :
Au départ j’étais enchanté de pouvoir emprunté la trilogie de « le legs de la faille » à la médiathèque mais je me suis aperçue lorsque j’ai commencé la trilogie qu’il y avait avant « le legs de la faille » une autre trilogie  » la guerre de la faille ». Je peux dire que ça m’a légèrement énervé, je n’ai pas pris trop de plaisir durant les premières pages me disant que je ne comprendrais rien vu qu’il s’agissait d’une suite…
Peu à peu la magie de l’écriture de l’auteur et de la fantasy a opérée, je suis ensuite bien rentrée dans l’histoire. J’ai apprécié l’elfe noir Gorath, mais aussi Locklear et James (jimmy).
Les elfes bons ou mauvais sont très présents pour mon plus grand bonheur. Il y a beaucoup d’action, de la magie.
Je lirai ultérieurement « la guerre de la faille » pour retrouver certains personnages et surtout ce monde. « Le legs de la faille » aura été un avant goût de la première trilogie et je n’ai pas eu de soucis de compréhension de l’histoire.

Ma note 8/10

Les ères de Wethrïn – la guerre de l’aube tome 2 -Laurent Genefort

Publié 8 février 2008 par sylviecerisia

la-guerre-de-l-aube

Présentation de l’éditeur (source amazon.fr)
D’inspiration résolument orientale, le monde de Wethrïn est le cadre d’une fantasy atypique et
véritablement dépaysante. Laurent Genefort promène Alaet, son personnage fétiche, entre les palais des Califes et les ruelles des Souks depuis une dizaine de romans pour lecteurs de tous âges. Le voleur de Karnab, mélange de Cugel et de Sinbad le marin, est ainsi devenu un personnage incontournable de la jeune fantasy francophone, laissant son souvenir à quiconque partage l’une de ses aventures… C’est tout particulièrement vrai dans  » les Eres de Wethrïn « , où notre héros, mêlé à une quête dont il se soucie peu, se verra en définitive contraint de déployer des trésors de ruse et d’habileté pour en surmonter les épreuves.

Mon avis
Je trouve parfois les cycles de fantasy un peu trop long lorsqu’il y a plus de trois ou quatre tomes. Et bien là j’aurais bien qu’il y ait un troisième tome pour que la psychologie des personnages soient un peu plus approfondie. Tout est un peu trop rapide dans ces deux tomes, il manque un petit quelque chose, une trilogie aurait peut-être permis d’étoffer un peu plus les personnages.
Ceci dis, j’ai passé un excellent moment complètement immergé dans le monde de Wethrïn et j’ai quitté à regret les protagonistes. Il y a du suspense pour rendre l’histoire captivante, de la magie, certains personnages sont particulièrement attachants d’autres totalement odieux !
Un auteur que je relirais très probablement.

Ma note : 8/10