Le pays des contes – Le sortilège perdu – Chris Colfer

LE-PAY~1

Editions Michel Lafon

413 pages

Un immense merci à clip_image002

et aux éditions Michellafonpour cette merveilleuse lecture

Quatrième de couverture

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle  magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

Mon avis :

Cette lecture a été un régal du début à la fin ! Le lecteur est réellement transporté au pays des contes, que du bonheur, du moins cela l’a été pour moi.

J’ai vécu les aventures des jumeaux Alex et Conner avec un plaisir non dissimulé. Quelle joie de retrouver les gentils et les méchants des contes, que ce soit Blanche-Neige, Boucle d’Or, La Belle au bois Dormant, La Méchante Reine, le Grand Méchant loup et toute sa meute et tant d’autres. Certains machiavélique, d’autres gentils, arrogants, charmants, courageux…

Tout m’a plu dans ce roman : l’écriture de l’auteur, l’histoire, les personnages, la  couverture du livre, la carte en début et fin du roman.

 L’ambiance et la magie des contes sont bien présentes, le lecteur est transporté au pays des contes tout comme Alex et Conner à la différence d’eux qui voulaient rentrer chez eux, j’aurais bien aimé y rester un peu plus longtemps.

L’auteur est un jeune homme connu pour son rôle dans la série Glee, pour ma part je ne connaissais ni l’acteur ni la série. Il réinterprète les contes où plutôt la suite des contes que nous connaissons toutes et tous à sa manière et je dois dire d’une manière qui pour ma part m’a beaucoup séduite !

Ce livre vise un jeune public cela va de soit mais il m’a totalement charmé, je n’ai cherché à réfléchir à ce que je connaissais déjà des personnages ou à voir le plausible ou pas. J’ai vécu la quête des objets pour le sortilège des voeux avec les deux jeunes protagonistes et je me suis laissée envoûter par ce pays des contes. Résultat : j’ai passé un moment merveilleux avec ce livre et j’espère bien retourner au pays des contes avec le tome 2.

 

Publicités

L’impératrice Némésis – Coralie Martin

couv25019359

éditions Baudelaire

209 pages

188160_108770682484187_895024073_n

Merci à l’auteur Coralie Martin et aux éditions Baudelaire pour cette lecture.

Quatrième de couverture

Mais qu’importe d’appartenir à leur race, tant que cela me permet de détruire celui qui m’a rendue immortelle – celui qui a tué mon enfant, mon amant et pris ma liberté.
Mais mon objectif n’est pas du goût des Anciens. Ma tête est mise à prix. Paria, chassée et morte-vivante, je dois assouvir ma Némésis afin de vivre pleinement une dernière fois…

L’auteur : Coralie Martin est psychomotricienne dans un centre d’éveil spécialisé en neurologie et en EHPAD dotés d’unité de vie Alzheimer. Grande lectrice, elle écrit depuis dix ans des fictions qui lui permettent d’étoffer son style.

Mon avis :

En général  je suis assez réfractaire aux histoires de vampires hormis l’unique Dracula de Bram Stocker et pas du tout une adepte de la littérature bil-it.

Alors lorsque Coralie Martin m’a contacté pour me proposer son livre j’y ai réfléchi  à deux fois avant de dire non ou d’accepter de le lire. Et ce qui m’a convaincu est le fait que l’auteur m’a précisé que le roman ce déroulait au moyen-âge.

Les histoires de vampires se déroulant de nos jours je n’arrive pas à y adhérer du tout, je n’ai pas d’explications c’est comme ça !

Donc là j’avais hâte de commencer ce roman et voir si j’aimerais autant que le célèbre Dracula. Bon il faut être honnête je ne vais pas comparer L’Impératrice Némésis au grand classique de Bram Stocker mais j’ai bien aimé ce roman de Coralie Martin.

J’ai aimé l’ambiance assez noire et moyenâgeuse de ce roman qui a de la consistance. Les personnages sont attirants, parce que « attachants  » ne conviendrait pas, j’aurais bien aimé que la relation entre Marie et Bastien dure plus longtemps mais bon…

La seule chose que je regrette, et cela vient de moi, c’est que j’ai mis un certain moment à me rendre compte des retours dans le passé ! pas non plus la moitié du livre hein ! mais quand même je n’ai pas saisi tout de suite la chose malgré les passages en italique.

L’Histoire des vampires est très intéressante, la volonté de Marie dans son obstination à vouloir se battre, au propre comme au figuré,  et se venger et venger les siens est je dirai vu le contexte : admirable !

Ce roman est une belle découverte,  mais ce n’est pas pour autant que je vais me mettre à lire de la bil-it mais Coralie Martin oui !

Ce livre je le conseille absolument à ceux et celles qui aiment les histoires de vampires mais aussi à tous les autres !

Sennefer – Les larmes de kémi tome 1 – Cédric Chaillol

senneferT1

éditions du Matagot

300 pages et 336 pages avec les annexes

Merci aux éditions Matagot http://www.matagot.com/

49303_1832708542_4722_n

Quatrième de couverture

Thèbes, Égypte, XVe siècle avant notre ère.
Le jeune scribe Sennefer est rattaché au service des inventaires du port fluvial de Thèbes, la cité aux cent portes, capitale du Double Pays. Alors que la ville attend avec fébrilité la crue et la nouvelle année, une étrange erreur administrative retient son attention. Il ne se doute pas
qu’il vient de mettre le doigt dans un engrenage infernal qui va changer sa vie à jamais. Accompagné de son ami Pahy, vétéran des guerres d’Asie, son enquête le mène des maisons d’embaumement aux montagnes du Grand Désert de l’Est, et le confronte à une machination qui porte les ténèbres au cœur même du royaume.

Mon avis :

Voici un avis qui n’est pas fait « à chaud » puisque cela fait quelques semaines que je l’ai fini. Mais cela ne change en rien le ressenti que j’ai envers ce livre.

Je me suis régalée en repartant dans l’Égypte du temps des pharaons. J’ai eu ma période Egypte ancienne pendant quelques années donc là j’ai été comblée et pas du tout dépaysée.

Comme à chaque fois avec les éditions Matagot-Nouvel Angle le livre est un très bel objet, une belle couverture, début de chapitres ainsi que les bas de pages avec des dessins et chose très importante une annexe avec présentation des personnages, carte, et diverses documentations.

En ce qui concerne le contenu du livre la qualité est aussi au rendez-vous, j’ai eu un coup de cœur pour cette lecture, j’ai retrouvé le plaisir de lecture que j’avais déjà eu en lisant des auteurs des romans du même style.

J’ai apprécié l’intrigue, les personnages et l’écriture de l’auteur. J’ai eu beau chercher pour trouver un point négatif mais rien à faire ce livre c’est du très bon !

Maintenant il reste à savoir quand paraîtra le second tome !

Je tiens à remercier les éditions Matagot pour cette belle découverte littéraire.

A lire sans hésitation.

LA PAGE DU LIVRE SUR LE SITE DES EDITIONS  MATAGOT