Archives

Tous les articles du mois de mai 2016

Le Royaume des Sept Tours – Arthur Ténor

Publié 31 mai 2016 par sylviecerisia

Une-Royaume-des-7-tours

Editions SCRINEO

348 pages

 

Quatrième de couverture

Soixante-dix ans après la découverte des brèches quantiques qui permettent de franchir le mur du Réel, les infinimondes de l’imaginaire s’ouvrent au tourisme. L’une des plus dangereusement fascinantes de ces destinations supra-exotiques est sans nul doute le royaume des sept tours. C’est pourtant celle-ci que choisit l’étudiant Thédric Tibert pour un raid « émotions Fortes » !
Cet audacieux touriste de l’Imaginaire ne va pas être déçu du voyage, puisqu’il sera emporté dans la tourmente d’un monstrueux conflit entre les armées des Mondes Noirs et celles des Frères-seigneurs alliés aux elfes. Si le jeune
baroudeur avait su ce qui l’attendait là-bas, il ne serait sûrement pas parti… encore que…

Mon avis

Là je me suis fait plaisir en mettant la couverture du livre en GRAND dans mon billet, parce qu’elle est super belle et parce que j’ai adoré ce livre.

J’ai déjà lu Les fabuleux que j’avais beaucoup aimé (voir le lien vers ma chronique ci-dessous) et là avec Le Royaume des Sept Tours c’est un très beau coup de cœur.

J’ai adoré l’histoire, les personnages et surtout le fait de pouvoir partir réellement dans les mondes imaginaires. Alors là c’est mon rêve absolu…un rêve que l’auteur rend réel avec une  belle plume et un rythme soutenu, aérien et envolé.

Pas d’ennui avec ce roman qui est très réaliste le lecteur se retrouve réellement avec Thédric  dans l’infinimondes au Royaume des Sept Tours.

Beaucoup de protagonistes sont très attachants, que soit humains ou animaux, j’ai beaucoup aimé les relations sincères et fortes qui se sont liées au fil des pages.

Du suspense,  de l’aventure, de l’amitié, de l’amour, de l’action, du rêve et une porte qui s’ouvre vers les mondes imaginaires pour le lecteur.

L’auteur nous amène avec talent et brio vers univers où l’on a envie de rester d’ailleurs je pense rester encore quelques temps au Royaume des Sept Tours.

A lire absolument

Mon avis sur Les fabuleux, un autre roman que j’ai adoré

 

L’ordre Terne – La Prophétie des Sables – I.M.Nancy

Publié 31 mai 2016 par sylviecerisia

512SeFJkgrL._SX195_

éditions auto édition

211 pages

Merci à Livraddict et à l’auteur I.M. NANCY pour ce partenariat

Quatrième de couverture

Berendor Cairn est un Da¨mon, un sorcier de l’ancien temps, un survivant de l’époque où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c’est surtout par sa faute qu’est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix. Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l’un après l’autre, les envoyés des Lunes. Pour la énième fois de sa longue vie, il se met en quête du Mok’zir. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir.

Ce premier volet de la saga de l’Ordre Terne ouvre les portes d’un monde dans lequel une magie agonisante brouille les cartes du destin pour le pire et… pour bien pire encore… Berendor Cairn le sorcier parviendra t-il à déjouer la vengeance des Lunes avant que la mort ne le rattrape ? Qui est Bethsahire, cette enfant aux yeux jaunes qui porte en elle les réponses de la prophétie ? L’envoyé est-il prêt à se sacrifier pour sauver l’humanité ? Et surtout, quel est le secret de cet Ordre Terne que tous craignent mais que nul ne connaît ? Voilà une épopée passionnante dans laquelle cinq royaumes vont affronter le plus grand péril auquel on puisse être confronté : la fin de tout espoir.

 

Mon avis

Lecture très mitigé, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le livre, en fait vu mon impression une fois le livre fini je pense n’y être pas vraiment entrée dedans !

A lire la quatrième de couverture l’histoire me plaisait et l’univers qu’elle laissait présager me tentait beaucoup.  Mais une fois ma lecture commencée je n’ai pas réussi à cerner les personnages et même à cerner leurs faits et gestes. Je trouve que l’on rentre trop vite dans le vif du sujet et je n’ai pas eu le temps de m’immerger dans l’univers de…et bien en fait justement je n’ai pas souvenir du nom de ce monde  et villes où évoluent les protagonistes.

Ensuite j’ai eu beaucoup de mal également pour les lunes, je ne suis pas arrivée non plus à adhérer. Impossible pour moi de les visualiser en tant que entités à part entière. Pourtant je suis fan de fantasy et de mondes imaginaires, j’adore m’immerger dans de nouveaux univers mais là avec L’Ordre Terne je n’ai pas accroché même avec de la persévérance.

J’ai tout de même lu le livre en entier, déjà en premier lieu par respect pour l’auteur qui a eu la gentillesse de m’envoyer le livre mais aussi pour sa qualité d’écriture.

Ce n’est pas parce que je n’ai pas accroché à ce livre qui ne vaut pas la peine d’être lu, l’univers est original (oui même si je n’ai pas accroché), un style agréable à lire (pour preuve je suis allée jusqu’au bout)

 

Susan Hopper tome 2 – Anne Plichota et Cendrine Wolf

Publié 27 mai 2016 par sylviecerisia

1507-1

éditions XO Jeunesse

329 pages

Merci à logo_livraddict et aux éditions XO Jeunesse LogoXO

 

Quatrième de couverture

Après des années passées dans l’orphelinat des Highlands en écosse, Susan goûte enfin au bonheur d’être accueillie par Helen Hopper, la femme au parfum perdu. Très vite, pourtant, le passé revient la hanter. Douze de ses aïeux démoniaques se sont installés non loin du manoir des Hopper, bien décidés à réveiller la malédiction qui pèse sur elle. ils ont laissé Eliot, le fils des Hopper, dont elle est follement amoureuse, entre la vie et la mort.Dans sa lutte contre les puissances du mal, Susan peut compter sur la bienveillance d’Alfred, le grand-père fou au cœur tendre, et de Georgette, sa chienne facétieuse. Malgré la malédiction et ses conséquences effroyables, elle veut devenir Susan Hopper…

Susan Hopper est signé par Anne Plichota et Cendrine Wolf, les auteurs de la célèbre série Oksa Pollock, traduite dans 27 langues.  Après Le parfum perdu, Les forces fantômes est le second et dernier tome des aventures de Susan Hopper.

 

Mon avis

J’ai été emballé par le tome 1 de Susan Hopper mais, et oui il y a malheureusement un « mais » ce tome 2 m’a beaucoup moins emballé.

Le rythme est assez lent et il ne se passe pas grand chose durant toute la première moitié du livre, la seconde moitié est mieux, il se passe un peu plus de choses mais des actions trop rapides et trop courtes forcément.

Les méchants qui sont quand même d’après la quatrième de couverture « les puissances du mal » sont là oui mais plutôt discrets, trop discrets.

Soit il aurait fallu que cette série ne soit pas jeunesse et que les auteurs aillent vraiment au  bout de l’histoire c’est-à-dire une histoire beaucoup plus complexe et style livre d’horreur ou soit il aurait fallu une histoire différente du moins du côté des démons.

J’ai l’impression d’une histoire « expurgée » pour passer en jeunesse, l’impression d’un manque, l’impression de superficialité et cela surtout par rapport au tome 1 qui laissait présager un excellent diptyque.

Bref je trouve le thème mal exploité même en littérature jeunesse et je m’attendais vraiment à autre chose par rapport au tome 1.

Malgré tout cela je n’ai pas non plus détesté cette lecture, j’ai retrouvé avec plaisir Susan, Eliot, Alfred et Helen sans oublié la petite Georgette ! L’écriture est agréable et si je fais abstraction de mon coup de cœur pour le tome 1 l’histoire est sympathique et plaira certainement à beaucoup. Je ne me suis pas non plus forcée à le finir, j’ai globalement bien aimé mais je m’attendais vraiment à autre chose.

 

En conclusion Susan Hopper est une histoire en deux tomes à lire pour une lecture très légère et moins étoffé que certaines lectures jeunesse.

Surtentions – Oliver Norek

Publié 13 mai 2016 par sylviecerisia

surtensions-Olivier-Norek

éditions Michel Lafon

500 pages

Merci à logo_livraddict et aux éditions Michellafon

 

Quatrième de couverture

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?

Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…

Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

Mon avis

J’ai postulé à ce partenariat après avoir entendu parler de Surtensions dans une émission et j’étais curieuse de lire cet auteur lieutenant de police.

Surtensions a été une très bonne lecture, au fil des pages les sentiments du lecteur (du moins cela a été mon cas) envers certains protagonistes changent du tout au tout.

Dès le départ, avec le prologue l’auteur attise notre curiosité et les pages suivantes font entrer le lecteur dans l’histoire.  Par contre j’ai été un peu désarçonné en passant dans la deuxième partie qui est sans transition particulière et c’est assez frustrant pendant un certain temps.

Cette deuxième partie est tout aussi captivante que la première et j’ai vite oublié non pas ma frustration (bon le mot est un peu fort quand même j’avoue !!! ) mais le fait de laisser notamment le frère d’Alex.

Le rythme est vif, l’écriture agréable, le suspense bien présent tout comme l’émotion. J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre. J’ai aussi beaucoup aimé le caractère des personnages ni 100% mauvais ni 100% bon.

Comme dis plus haut l’auteur est inspecteur de police ce qui fait de ce livre non seulement un très bon roman mais aussi un document. La dureté de la vie en prison, les rivalités dans les différents services. L’auteur décrit différents milieux, certains peu reluisants et l’on suppose qu’il sait de quoi il parle.  Différents thèmes sont également abordés tout en restant dans le cadre du roman.

Maintenant que j’ai découvert Olivier Norek je note pour mes prochaines lectures Code 93 et Territoires où l’on retrouve, d’après ce que j’ai compris dans Surtensions le capitaine Coste, entre autre.

Un très bon polar que je vous conseille vivement .

 

 

+65 mots 282 mots total