Susan Hopper tome 2 – Anne Plichota et Cendrine Wolf

1507-1

éditions XO Jeunesse

329 pages

Merci à logo_livraddict et aux éditions XO Jeunesse LogoXO

 

Quatrième de couverture

Après des années passées dans l’orphelinat des Highlands en écosse, Susan goûte enfin au bonheur d’être accueillie par Helen Hopper, la femme au parfum perdu. Très vite, pourtant, le passé revient la hanter. Douze de ses aïeux démoniaques se sont installés non loin du manoir des Hopper, bien décidés à réveiller la malédiction qui pèse sur elle. ils ont laissé Eliot, le fils des Hopper, dont elle est follement amoureuse, entre la vie et la mort.Dans sa lutte contre les puissances du mal, Susan peut compter sur la bienveillance d’Alfred, le grand-père fou au cœur tendre, et de Georgette, sa chienne facétieuse. Malgré la malédiction et ses conséquences effroyables, elle veut devenir Susan Hopper…

Susan Hopper est signé par Anne Plichota et Cendrine Wolf, les auteurs de la célèbre série Oksa Pollock, traduite dans 27 langues.  Après Le parfum perdu, Les forces fantômes est le second et dernier tome des aventures de Susan Hopper.

 

Mon avis

J’ai été emballé par le tome 1 de Susan Hopper mais, et oui il y a malheureusement un « mais » ce tome 2 m’a beaucoup moins emballé.

Le rythme est assez lent et il ne se passe pas grand chose durant toute la première moitié du livre, la seconde moitié est mieux, il se passe un peu plus de choses mais des actions trop rapides et trop courtes forcément.

Les méchants qui sont quand même d’après la quatrième de couverture « les puissances du mal » sont là oui mais plutôt discrets, trop discrets.

Soit il aurait fallu que cette série ne soit pas jeunesse et que les auteurs aillent vraiment au  bout de l’histoire c’est-à-dire une histoire beaucoup plus complexe et style livre d’horreur ou soit il aurait fallu une histoire différente du moins du côté des démons.

J’ai l’impression d’une histoire « expurgée » pour passer en jeunesse, l’impression d’un manque, l’impression de superficialité et cela surtout par rapport au tome 1 qui laissait présager un excellent diptyque.

Bref je trouve le thème mal exploité même en littérature jeunesse et je m’attendais vraiment à autre chose par rapport au tome 1.

Malgré tout cela je n’ai pas non plus détesté cette lecture, j’ai retrouvé avec plaisir Susan, Eliot, Alfred et Helen sans oublié la petite Georgette ! L’écriture est agréable et si je fais abstraction de mon coup de cœur pour le tome 1 l’histoire est sympathique et plaira certainement à beaucoup. Je ne me suis pas non plus forcée à le finir, j’ai globalement bien aimé mais je m’attendais vraiment à autre chose.

 

En conclusion Susan Hopper est une histoire en deux tomes à lire pour une lecture très légère et moins étoffé que certaines lectures jeunesse.

Publicités

Une réflexion sur “Susan Hopper tome 2 – Anne Plichota et Cendrine Wolf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s